Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Jean-Paul Mukolo: ”La justice doit travailler pour que l’argent détourné par des individus rentre dans la caisse de l’Etat”

Jean-Paul Mukolo: ”La justice doit travailler pour que l’argent détourné par des individus rentre dans la caisse de l’Etat”
Spread the love

This post has already been read 466 times!

Le nouveau patron du Parquet général près la Cour constitutionnelle de la RDC s’appelle Jean-Paul  Mukolo Nkokesha. Il a officiellement pris ses fonctions le mercredi 12 février 2020 au cours d’une cérémonie de remise-reprise avec son prédécesseur Minga Nyamakuey. Après lecture du procès-verbal et échange des documents, ce dernier a remis à titre symbolique tous les symboles du pouvoir.  Jean-Paul Mukolo s’en va-t-en guerre contre les antivaleurs, la corruption, la malversation et l’impunité qu’il combattra avec ses dernières énergies tout au long de son mandat. ”La Justice doit travailler pour que l’argent qui est détourné par les individus entre dans la caisse de l’Etat’’. Ce, avant de souligner la nécessité de relever le défi: ”Aujourd’hui beaucoup ne font plus confiance en notre justice. Notre Cour constitutionnelle n’a pas beaucoup de crédits vis-à-vis de la communauté au regard de résultat de contentieux qui sont intervenus parmi nous”.

Prenant possession de son fauteuil, sans s’asseoir, comme tout magistrat débout, Jean-Paul Mukolo Nkokesha a eu le temps de rendre gloire à Dieu : ”Nous rendons grâce à Dieu qui a permis que nous soyons à ce niveau de responsabilité. Ce n’est pas nous qui avons choisi mais c’est par l’amour infini de Dieu que nous sommes élevé. Nous lui rendons toute sa Gloire”. Dans le lot de reconnaissances, il n’a pas manqué de rendre un vibrant hommage au Président de la République, Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo  qui a choisi sa modeste personne pour occuper le poste de Procureur général près la cour constitutionnelle. Il a eu les mots justes et pleins de reconnaissances, d’éloges à son prédécesseur, le Procureur Général Minga Nyamakuey pour son encadrement professionnel à la Cour constitutionnelle: ”Vous m’avez formé. Je continuerai à vous témoigner respect partout où vous serez. Ma porte vous est ouverte et moi je vous ferai toujours appel en toute circonstance”.

A ces collègues Magistrats des mots aimables n’ont pas manqué : ”Chers collègues Magistrats, parmi vous il y a des aînés qui m’ont formé. Mais, je profite de cette occasion pour vous remercier et à travers vous tous les formateurs auprès de qui j’ai bénéficié de différentes MT”.

Jean-Paul Mukolo offre ses ambitions, son orientation. ”J’ai un principe de garder dans ma vie l’amour et l’humilité. La raison. Parce que Dieu a donné les lois à Moïse qui se résument en ceci: aimer votre Dieu de tout votre cœur, avec ton âme, esprit et votre prochain”. Personnellement, renchérit-il, je vais m’engager à vous aimer pour que nous puissions travailler main dans la main parce que sans amour, on ne peut pas travailler ni collaborer.  Jean-Paul Mukolo a insisté sur la discipline. ”Le corps de Magistrat a un déficit au niveau inférieur qu’il faut restaurer. Je ferai de tout mon mieux pour que cette discipline soit établie, pour faire établir un Etat de droit qui élève une Nation. Les antivaleurs, nous devons les combattre en donnant à notre niveau un impact exemplaire en donnant un bel exemple à la jeune génération”, a-t-il soutenu.

Pour Jean-Paul Mukolo, le pays est en train de revenir,  la justice doit travailler pour son développement. Cette cérémonie de remise-reprise avait connu la participation de Hauts cadres de la magistrature.

Peter Tshibangu