Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Satisfait de l’activité de la Jeunesse ouvrière du PPRD : Mahan Ngoopos plaide pour la prise en compte des recommandations par la hiérarchie

Satisfait de l’activité de la Jeunesse ouvrière du PPRD : Mahan Ngoopos plaide pour la prise en compte des recommandations par la hiérarchie

This post has already been read 341 times!

Mahan Ngoopos  a participé, samedi 14 mars à Kinshasa, aux travaux de réflexion politique pour la mise en place du “projet de création d’un Observatoire des jeunes ouvriers du PPRD”.

Participant activement dans la commission “Jeunes Politiques”, Mahan Ngoopos a salué l’initiative du coordonnateur de la jeunesse ouvrière de la Ligue des jeunes du PPRD, Paul Ramazani Muluta. Il émet le vœu de voir ces recommandations être prises en considération par la hiérarchie du Parti de Joseph Kabila.” C’est pour la première fois qu’un département de la ligue des jeunes d’un parti prenne pareille initiative. Je salue le coordonnateur de la jeunesse ouvrière de notre ligue des jeunes pour ce sens élevé du leadership. Il a démontré par cette initiative qu’il est un bon manager et que la hiérarchie a eu raison de le nommer à ce poste. Le déroulement de ces travaux a démontré qu’il était important que l’ont face cette autopsie sur la situation générale des jeunes ouvriers. Travailler est une chose, mais jouir pleinement des prérogatives ou avantages dus à son emploi en est une autre. Je plaide pour que les autorités du parti s’impliquent pour la matérialisation des recommandations de ces travaux”, a dit ce membre actif du COJENA, l’un des participants à cette journée de réflexion.

Ces travaux ont consisté à l’adoption d’un document pouvant sécuriser et assurer le social de tous les jeunes ouvriers du PPRD, avait dit Paul Ramazani. Pour sa part, Serge Kadima, président national de la ligue des jeunes du Parti de Joseph Kabila a promis fermement de ne manager aucun effort pour l’application de ces recommandations. Celles qui ne peuvent être réalisées par la ligue, il les transmettra au Secrétaire permanent du Parti qui, selon lui, a les solutions aux problèmes de la jeunesse.

Au moins 100 jeunes ouvriers du PPRD ont participé à ces travaux. Ils ont été répartis en quatre commissions. La commission “Jeunes Politiques” ; la commission “Jeunes Entreprises publiques” ; la commission “Jeune-Entrepreneuriat”; et la commission “Jeunes -Secteur libéral”.

Merdi Bosengele