Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Tensions au sein de l’UDPS : les motocyclistes apportent leur soutien à Kabund et Kabuya

Tensions au sein de l’UDPS : les motocyclistes apportent leur soutien à Kabund et Kabuya

This post has already been read 462 times!

Il y a quelques jours, certains militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ont manifesté devant le siège du parti pour exiger le départ de leur président ad intérim, Jean-Marc Kabund, mais aussi celui du Secrétaire Général, Augustin Kabuya. Ils sont notamment accusés de  mégestion et du non respect des prescrits du parti. Cette semaine, l’Association Nationale des Motocyclistes de l’UDPS (ANAMO) a condamné avec la dernière énergie les « actes de barbaries et non réfléchis » commis par certains combattants du parti présidentiel.

Aussi, les motocyclistes de l’UDPS ont réaffirmé leur soutien au chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, tout en déclarant leur loyauté et fidélité à Jean-Marc Kabund et Augustin  Kabuya. ‘’L’ANAMO demande aux autorités du parti d’initier un cadre de dialogue permanent avec la jeunesse de notre cher parti‘’, a dit Erick Kabangay, Président de cette structure qui invite, par ailleurs, ses membres à rester vigilants en protégeant le pouvoir  acquis après près de 40 années de lutte.

Pour sa part, le premier vice-président de l’Assemblée Nationale, Jean-Marc Kabund a annoncé que dans les jours à venir, des décisions importantes seront prises dans le cadre de la redynamisation et la restructuration du parti. Il a également souligné que les actions menées par le « Collectif Sauvons l’UDPS » dont il qualifie les membres de détracteurs visant à déstabiliser le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi qui a abandonné sa fonction de président du parti en raison des responsabilités d’Etat.

La plateforme Sauvons l’UDPS réunit plusieurs cadres du parti dont Paul Tshilumbu, Peter Kazadi, mais également Jacquemin Shabani qui était à la tête de la Commission Electorale Permanente de l’UDPS évincé.

Sauvons l’UDPS est né et a lancé un ultimatum de 3 jours à Jean-Marc Kabund pour démissionner de son poste de président a.i de l’UDPS. En cas de résistance, ils saisiront la justice, ont-ils promis.

Joséphine Mawete