Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Ebola : le Dr Muyembe confiant sur la gestion d’une éventuelle 11ème épidémie

Ebola : le Dr Muyembe confiant sur la gestion d’une éventuelle 11ème épidémie

This post has already been read 451 times!

L’épidémie de la maladie à virus Ebola est pratiquement maîtrisée en République démocratique du Congo, depuis la sortie de l’hôpital de Beni de la dernière patiente le 3 mars 2020. Le pays se prépare même à déclarer officiellement la fin de cette 10ème  épidémie en RDC par une cérémonie qui sera présidée par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Pour le moment, des réunions se multiplient pour préparer la phase de transition.

Il faudrait observer jusqu’au 12 avril prochain, soit 42 jours au total, en suivant de près notamment les ex-patients qui pourraient encore porter le virus dans leur liquide séminal. Au cas contraire, la République démocratique du Congo pourra enfin chanter sa victoire face à cette troisième épidémie d’Ebola qui sévit dans le pays depuis le 1er août 2018, ayant coûté la vie à 2.264 personnes. Toutefois, il sied de rappeler que 1.169 malades ont été guéris de l’épidémie.

Le Dr Jean-Jacques Muyembe reste confiant sur la gestion d’une éventuelle 11e épidémie de cette maladie. D’où, la population est préparée pour qu’elle soit vite détectée. Et, il ne faut pas qu’à la fin de la 10ème  épidémie que les partenaires plient bagages pour que la riposte soit très rapide.

Soulignons qu’un rapport du Comité National Multisectoriel de la Riposte à la maladie à virus Ebola, qui a tenu une réunion le 15 mars dernier, précise que 375 cas suspects sont en cours d’investigation.

Par ailleurs, le secrétaire technique dudit comité, le docteur Jean-Jacques Muyembe, a salué l’engagement de la population de Butembo dans l’éradication de cette épidémie. ‘’Si aujourd’hui nous sommes prêts de la fin de l’épidémie, c’est grâce à cet engagement et à la grande compréhension du problème par la population. Nous tendons vers la fin de l’épidémie, les équipes doivent être vigilantes car, ce n’est pas encore fini. C’est la première fois qu’une épidémie d’Ebola est directement gérée par le Président de la République. Il nous avait demandé de terminer le plus rapidement cette épidémie et il nous avait demandé de capitaliser les expériences pour lancer un programme de développement dans les trois provinces affectées. De ce fait, il présidera la cérémonie officielle qui mettra fin à l’épidémie‘’, a laissé entendre Jean-Jacques Muyembe, chef de la riposte.

Joséphine Mawete