Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Alerte générale !

This post has already been read 22603 times!

Où va le monde avec le Covid-19 ? Une question jusqu’ici sans réponse. L’inquiétude monte. Le Bilan communiqué par les autorités Italiennes  est, une nouvelle fois, très lourd. La pandémie Covid-19 ravage, terrasse, écrase et ne laisse rien sur son passage, si ce n’est que des pleurs et des cœurs brisés. Aujourd’hui, à travers le monde, l’on enregistre plusieurs décès et des cas infectés qui meurent à petit feu à cause de la ténacité de ce virus pour les uns, et l’absence d’une bonne prise en charge pour les autres. Près de 800 morts en une seule journée de samedi en Italie, un nouveau record. Même les mesures restrictives imposées par les Gouvernements du monde, le confinement et autres n’arrivent pas, totalement,  à faire le poids face à la propagation monstrueuse du Coronavirus. Que faudrait-il encore faire pour stopper l’hémorragie ? Mystère.

En RDC, le pays de Kimbangu a enregistré, malencontreusement, deux décès provoqués  par cette pandémie.  Parmi lesquels, il y a un médecin, un frère, un parent qui est passé de vie à trépas laissant derrière lui un bébé et une épouse. Triste réalité. Et, à l’allure où vont les choses, il y a à craindre dans les jours et semaines qui arrivent. Puisque, les 30 cas atteints du Covid-19 révélés par le Ministère de la santé publique ne sont rien d’autres que ceux qui se sont fait examiner. Que dire des cas qui ignorent encore leur situation ? D’où, il faudrait vraiment que la population se mobilise, tel un seul homme, pour sensibiliser, appliquer et faire appliquer à la lettre, les mesures sanitaires énoncées expressis verbis, par les autorités publiques. Faisant le contraire, l’on s’exposerait à l’hécatombe. La Chine a presque vaincu le Covid-19 en respectant les consignes. La discipline a sauvé la Chine. L’indiscipline a noyé l’Europe. Mais, l’inconscience pourrait effacer l’Afrique… Se protéger et protéger son entourage est plus qu’une nécessité.

Pour ce faire, le Gouvernement central a déjà pris des dispositions pour la population. Près de deux millions ont été décaissés pour lutter contre la propagation du Virus. Malgré cela, l’exécutif devrait faire plus que cela, car, des vies des milliers des congolais  sont en danger.  A Kinshasa, le Gouverneur de la ville a, dans un arrêté, pris des mesures strictes qui pourraient, à en croire certaines langues, créer une psychose. Déjà, on le sait tous qu’il est interdit  tous rassemblements, réunions, cultes, activités sportives dans les stades et autres lieux de regroupement sportifs, célébrations de plus de 20 personnes sur les lieux publics en dehors du domicile familial, l’ouverture des discothèques, bars, cafés, terrasses,  restaurants, l’organisation des deuils dans les salles et les domiciles. Interdiction des ventes des autres articles au détriment des denrées alimentaires  font  mouche dans certaines familles qui ne vivent que grâce à la vente. La population étant pauvre, des politiciens qui crient tous les jours au nom du peuple ne peuvent-ils pas accepter que l’on réduise leur train des vies en canalisant des moyens pour sauver des vies, au nom de la solidarité ? Dans un pays dont l’économie nationale est extravertie, où les entreprises publiques peinent à mobiliser des recettes, le Président de la République ne peut-il pas réduire la taille de son Gouvernement éléphantesque surtout en cette période cruciale que traverse le monde entier ? Il est temps d’agir, l’alerte est générale.

La Pros.