Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

UDPS : les Présidents fédéraux à l’assaut de l’intégrité du parti

UDPS : les Présidents fédéraux à l’assaut de l’intégrité du parti

This post has already been read 301 times!

Les présidents fédéraux de l’UDPS/TSHISEKEDI pour la ville-province de Kinshasa ont déclaré dans un communiqué leur indignation face à tous ceux qui violent les statuts qui régissent l’ordre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS). Démarche qu’ils considèrent comme des comportements de rébellion initiés par certains membres du parti exigeant la démission du Président intérimaire, Jean-Marc Kabund. De ce fait, ne baissant pas les bras, ils affirment qu’ils continueront à se battre contre ces adversaires internes qui, selon eux, font preuve de mauvaise foi dans le but de déstabiliser le parti en faisant surgir de fausses accusations contre leurs dirigeants. Ainsi, réaffirment-ils leur soutien aux décisions qui seront prises par l’actuel Président, suivi du Secrétaire Général, Augustin Kabuya, dans un état d’union et de paix avec toute la base. Ci-dessous, la déclaration politique des quatre fédérations de l’Udps.

 

DECLARATION POLITIQUE DE 4 FEDERATIONS DE LA VILLE PROVINCE DE KINSHASA/UDPS TSHISEKEDI

Nous, présidents fédéraux de la Ville Province de Kinshasa/UDPS TSHISEKEDI, réunis en ce jour à la permanence nationale du parti avec l’assistance de la base, dont nous sommes les représentants et 2ème organe statutaire du parti, devant la tendance à déstabiliser le parti par les auteurs qui sont bien identifiés par tous, prenons position en déclarant ce qui suit :

  • Vu les statuts du parti UDPS/TSHISEKEDI en ses articles 15 et 35 ;
  • Vu le comportement de rébellion actuel de certains membres du parti en violation de l’article 65 des statuts du parti ;
  • Considérant que la base de Kinshasa est le véritable thermomètre de la santé, l’image et reflet du parti UDPS en général ;
  • Considérant le caractère urgent que présente la présente situation ; portons à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale les éléments de réponse ci-après :
  1. Le parti UDPS/TSHISEKEDI est constitué de deux organes à savoir : Organes Nationaux et organe de base (article 15 des statuts). Cela voudrait dire que, seuls les organes statutaires peuvent prendre officiellement position qui engagerait le parti et par contre toute autre déclaration des individus par audace et orgueil ne peut ni engager la base ni être la position officielle du parti. C’est pourquoi, tous les verbiages constatés ce dernier temps n’engagent que les personnes physiques de ceux qui portent la responsabilité de s’illustrer en donneurs des leçons dans les médias ;
  2. Si les autres structures statutaires sont rattachées aux organes du parti comme la ligue des femmes et la ligue des jeunes selon les articles 48 et 50 des statuts du parti, comment comprendre qu’une ONG non reconnue par nos statuts puisse se donner aussi la charge si grande de SAUVER L’UDPS ? il s’agit là d’utilisation abusive de l’appellation SAUVONS UDPS ;
  3. Comme nous venons de rappeler les organes du parti, comment comprendre que ceux qui parlent aujourd’hui en demandant sans qualité la démission du Président du Parti, Jean-Marc KABUND-A-KABUND, sont l’œuvre du congrès convoqué par le même président qui a fait élire le Président de la République, Chef de l’Etat, et ceux qui aboient aujourd’hui députés et autres fonctions. Si par ailleurs ses actes seraient en violation des statuts, ces gens devraient commencer par renoncer à leurs postes pour comprendre leur respect aux textes du parti tant vanté dans les médias au mépris de toute la base. Et bien, cette démission, s’il fallait la faire c’est pour la déposer devant qui ? Et en faveur de qui ? La base ne se reconnait pas dans cette démarche suicidaire dont nous connaissons les personnes qui financent les auteurs pour déstabiliser le Président de la République, Chef de l’Etat et son parti dont la guerre contre son unité fait converger plusieurs personnes hier ennemis et aujourd’hui en union pour déstabiliser notre parti ;
  4. Ceux qui déclarent que le parti n’est pas géré ou est mal géré, nous leurs rappelons qu’en politique, la vie d’un parti politique se constate par sa capacité de mobilisation et sur ce, il sera reconnu sans aucun doute que, la date du 15 février 2020 gravée dans nos mémoires, a prouvé que l’UDPS est bien gérée et personne ne peut nous renier cette force monstre de remplir le stade des Martyrs et c’est à l’actifs du Président du parti, de secrétaire Général et des fédérations de Kinshasa. Quelle est alors cette prétendue protection du parti vivant ? Le moment est mal choisi.
  5. Quant aux prétendues ambitions présidentielles de 2023, il est à relever que l’UDPS est au pouvoir avec son digne Fils, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI dont le mandant de 5 ans est renouvelable. Donc, il n’est plus question de faire le procès d’intention au Président ai du Parti car, personne ne doute que le seul candidat du Parti en 2023 est l’actuel Président de la République, avec la conservation du pouvoir le plus longtemps possible.

A ces questions sans réponses, il y a 38 ans d’existence pour notre parti et d’expérience. Ce n’est pas la première fois que des vagues d’agitations font tanguer le navire UDPS, mais comme le dit notre hymne.

UDPS VAINCRA ! Tenons bon, et nous continuerons à nous battre contre vents et marées de nos adversaires internes qui trahissent la mémoire du parti et externes de mauvaise foi dont nous nous taisons de citer les noms bien identifiés. Nous ne pouvons croire à l’amour de défendre le respect des textes que prétendent les uns et les intérêts du parti qui ironisent défendre les autres, oubliant que notre programme est grandement défendu dans le PEUPLE D’ABORD qui est aujourd’hui une idéologie nationale et une vision du Gouvernement par le leadership du Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO. C’est pourquoi, connaissant que notre lutte a toujours été sans violence, nous condamnons avec la toute dernière énergie, les actes de violence, vandalisme et sabotage qu’ont subis nos dirigeants et nous nous réservons le droit de répondre proportionnellement à quiconque sera désigné cerveau moteur par les enquêtes qui sont en cours. Et rappelons à nos amis que chacun a une histoire récente et les combattantes et combattants le savent…

Défense de la base, il est important de souligner que la base, il est important de souligner que la base est mature de se prendre en charge contre tout abus et provocation dont elle ferait l’objet pour décourager quiconque se servira d’elle comme son escalier d’encensions pour chercher un positionnement individuel, alors que cette dernière n’a pour porte-parole que les organes du parti selon la hiérarchie. C’est donc dans cette logique que la base de Kinshasa soutient et soutiendra les décisions du Président du Parti Jean Marc KABUND A KABUND et de secrétaire Général Augustin KABUYA, dans un état d’union et de paix avec  toute l’architecture nationale du parti. Dans cette optique, nous mettons en garde ceux pour qui, l’histoire retiendra que notre parti avait perdu le gouvernorat de Kinshasa et n’avait obtenu aucun sénateur alors que majoritaire à l’assemblée provinciale de Kinshasa et que, notre parti pense encore que, les traitres ne sont pas finis en son sein. Ils se dévoileront et seront dénichés par leurs comportements. Les menaces de justice auxquelles nous sommes habitués depuis que certains trouvent la violence comme moyen de se faire saints alors que, leurs consciences ne sont et ne seront jamais en paix vis-à-vis des actes du passé.

Dans l’esprit de nos pères fondateurs, remuant encore nos plaies fraiches du combat, l’UDPS étant notre patrimoine commun, nos efforts sont à ce jour tournés vers le soutien au Président de la République, Chef de l’Etat, dont personne ne pourra renier sa paternité du parti. C’est donc dans l’union comme un seul homme, ensemble avec nos dirigeants, restons soudés pour la réussite du mandant du Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi.

A bas la haine, à bas la jalousie, à bas la violence comme moyen de se positionner.

Le peuple d’Abord !

Nous vous remercions

Fait à Kinshasa, le 19 mars 2020

Pour le 4 Fédérations de Kinshasa :

  1. LUKUNGA : Claude KABALA MUIMBA
  2. FUNA : Grégoire MASOMBO NTONTONI
  3. MONT-AMBA : Matthieu KASANDA NKASHAMA
  4. TSHANGU : Willy KWETE MINGA