Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

La CAF compte relancer la trêve internationale au mois de Juin prochain

La CAF compte relancer la trêve internationale au mois de Juin prochain

This post has already been read 154 times!

La trêve internationale de la Confédération Africaine de Football, qui devrait abriter les grandes affiches de la 3ème et 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2021, avait  été déclarée reporter  à la suite de la grande alerte due à la propagation sauvage de la pandémie  de Coronavirus au sein des différents pays africains. Ainsi, après plusieurs inspections et observations quant à l’évolution de ce problème sanitaire mondial, le secrétaire Général ad intérim  de la Confédération Africaine de football, Abdelmounaim Bah,  s’est exprimé sur cette question. Devant la presse, il a principalement évoqué la probable reprogrammation de ces rencontres qui pourraient avoir lieu, à l’en croire, au mois de Juin prochain.

D’après  Abdelmounaim Bah,  un plan d’urgence est prévu le plus vite possible  pour palier à cette perturbation de calendrier de la Confédération Africaine de Football. « Pour le moment c’est prématuré, mais nous avons des fenêtres FIFA au mois de juin, si la situation s’améliore  l’idée c’est de jouer ces matchs début juin, les autres éventualités au cas où juin serait proche, on pourrait utiliser les fenêtres FIFA des mois de Septembre et Octobre pour jouer ces rencontres », a-t-il déclaré.

Ces reports pourraient causer une perte énorme pour la Confédération Africaine de football, mais là-dessus, le secrétaire général se veut rassurant : « Pour l’instant, l’impact est relativement nul, il le restera si la crise ne dure pas, dans le sens où nous faisons face à un cas de force majeure, nous sommes en contact étroit sont nos différents partenaires, tous sont confrontés à cette crise, et tous font preuve de compréhension par rapport à la situation, pour l’instant nous n’envisageons pas d’annulation de compétitions que des reports et à cette date l’impact financier est nul », précise-t-il.

Toutefois, si la situation persiste, la Caf serait dans l’obligation d’annoncer une annulation officielle tout simplement, en se penchant  d’une expression dit à l’impossible nul n’est tenu. « Admettons que la crise perdure pendant un an, il sera difficile de continuer de reporter les compétitions, nous avons tous des calendriers très chargés, pour l’instant nous en sommes pas là», a conclu le SG a.i de la CAF.

Glody Luedi