Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Création du FNSCC : Alain Daniel Shekomba parle d’une «nouvelle arnaque de détournement »

Création du FNSCC : Alain Daniel Shekomba parle d’une «nouvelle arnaque de détournement »

This post has already been read 435 times!

Plusieurs réactions dans l’arène politique congolaise au lendemain de la signature de trois ordonnances par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, en rapport avec la lutte contre le covid-19 en République démocratique du Congo. Parmi ces ordonnances, une porte sur la création du Fonds National de Solidarité Contre le Coronavirus (FNSCC). Ce mercredi 8 avril 2020, Alain Daniel Shekomba, candidat à la présidentielle de 2018, a délié sa langue, estimant que la mise en place de ce Fonds sent l’odeur dune nouvelle arnaque visant à détourner de l’argent de l’Etat, comme c’était le cas avec le programme de 100 jours.

‘’La publication de 3 ordonnances pour accompagner la lutte contre le Covid-19 ressemble à la mise en place d’une arnaque du même genre que les travaux de 100 jours pour détourner l’argent de l’Etat‘’, a déclaré Alain Daniel Shekomba, via sa tanière numérique. Aussi, l’homme de 12 engagements curatifs pour sortir la République Démocratique du Congo du coma, précise qu’aucun plan d’action, ni une feuille de route n’est rendu public, jusque-là, concernant la gestion des fonds liées à la riposte.

L’occasion faisant le larron, Alain Daniel Shekomba prédit, tout de même, que durant ce temps où l’ennemi commun et invisible appelé Coronavirus est en action, chaque camp politique profitera, d’une manière ou d’une autre, de s’octroyer le pouvoir par diverses voies afin de neutraliser ses adversaires.

Car, dit-il, il s’agit d’une panoplie de manœuvres politiques qui visent à neutraliser les adversaires potentiels. Ceci étant, cet état de choses aggravera la situation sociale en République Démocratique du Congo. ‘’Les gens sont distraits par des mesures contre le Covid19, quand ils vont se réveiller, la dictature sera déjà bien établie‘’, a-t-il prophétisé. Et de poursuivre : ‘’Je sais que le pouvoir en place n’a ni les capacités, ni les moyens pour combattre la maladie du Covid-19 et les conséquences que vont entraîner les mesures prises pour la combattre. La population doit et surtout prendre son destin en main, application des mesures d’hygiène et de distanciation sociale‘’.

Lambert Saïdi