Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Mode de vie !

This post has already been read 39803 times!

Du jamais vu. Un intrus, une pandémie, un virus qui a paralysé l’économie mondiale, empêché la poursuite des championnats sportifs dans les quatre coins du globe terrestre, au point de contraindre une bonne partie de la population mondiale à rester en confinement, afin de se protéger contre un ennemi commun et invisible qui tue riches et pauvres, blancs et noirs, rouges et jaunes, sans aucune différenciation. Oui, cette crise sanitaire due à la pandémie à Covid-19,  aura été le seul adversaire qui a troublé, mieux, chamboulé  ‘’le mode de vie’’ des populations du monde dans un laps de temps ! L’année 2020 entre bel et bien dans les annales des ans ayant causé plus de préjudices au village planétaire. Jusque-là, de manière officielle, aucun remède n’a été trouvé pour lutter contre ce germe. Même le remède dixit ‘’miracle’’ réalisé sur base des plantes armetesia made in Madagascar,  n’a pu avoir le quitus de l’OMS. Que faire ? Présentement, les seules armes redoutables pour lutter efficacement contre la pandémie consistent à respecter scrupuleusement les gestes barrières, les règles de distanciation sociale mais aussi et surtout de rester chacun chez soi. Malheureusement, en RDC, dans ce contexte économiquement difficile du pays, il est, sans aucun doute, presqu’impossible de subvenir aux besoins des siens sans pourtant aller travailler. La pandémie à coronavirus, semble-t-elle jouer le jeu de la faim. Et risque-t-elle de pousser à bout la patience la population, à ne plus se soumettre à certaines dispositions reprises noir sur blanc sur l’Ordonnance présidentielle décrétant l’état d’urgence qui cessera ses effets à la date du 08 mai 2020. Le fait de voir ce Chef d’entreprise être empêché à accéder au centre-ville, cette commerçante empêchée d’ouvrir sa terrasse ou son bar et ce jeune  homme être licencié de son boulot à cause de la crise sanitaire, nonobstant le fait que cette pandémie soit  un ennemi à craindre impérativement, ces gens ne seront pas d’avis d’entendre  que le parlement puisse, une fois de plus,  autoriser la prorogation de l’état d’urgence tout en gardant la même ossature ou disposition qui bloquerait la relance de certaines activités.  Difficile de l’agréer.

Se référant au rapport du Comité Multisectoriel de lutte contre le Covid-19 qui fait état du risque toujours accru de voir cette pandémie faire davantage des dégâts parmi la population, Félix Tshisekedi estime qu’il y a nécessité de maintenir l’état d’urgence en vigueur pour des périodes successives de 15 jours. Pour nombreux, l’essentiel serait de proroger l’état d’urgence et en même temps, revoir quelques dispositions de cette Ordonnance. Car, disent-ils, l’Etat doit remettre les gens au travail et surveiller strictement les mesures sanitaires telles que les gestes barrières et les règles de distanciation sociale. Après tout, et si la pandémie à coronavirus devenait un mode de vie ? L’on devra apprendre à vivre avec dès maintenant tout en respectant les règles édictées par l’OMS.

La Pros.