Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : le CSAC ordonne le retrait de la carte professionnelle aux journalistes exerçant un mandat politique

RDC : le CSAC ordonne le retrait de la carte professionnelle aux journalistes exerçant un mandat politique

This post has already been read 369 times!

Devenus députés, attachés de presse et membres des cabinets politiques, les journalistes ne doivent plus  continuent à exercer  parallèlement leur métier. Dans un communiqué, le CSAC, ayant constaté le contraire, invite  cette catégorie de journalistes à   faire preuve de responsabilité.

Tito Ndombi, le Président du CSAC, qui parle d’une question d’éthique lance un vibrant rappel à l’ordre. «Déjà,  avant les élections, pendant la campagne électorale, nous avons fait une recommandation demandant à tous les journalistes qui étaient entrés en politique, qui étaient devenus candidats, de prendre congé de la profession.  Car,  nous estimons que leur engagement politique mettait en cause l’impartialité et l’indépendance du journaliste».

«Certains ont respecté, mais d’autres même élus ont continué à prester comme journalistes en même temps qu’ils étaient déjà députés nationaux, ajoute Tito Ndombi. Cela va au-delà parce que nous avons fait toutes ces recommandations en son temps. Nous avons demandé à tous eux qui étaient devenus attachés de presse dans les cabinets de laisser le travail d’information au niveau des rédactions. Parce que vous allez voir que la plupart des gens qui sont attachés de presse, qui sont chargés de communications, ils continuent à faire des reportages d’actualité, ils continuent à présenter des journaux. Il y a un conflit d’intérêt et dès lors qu’il y a un conflit d’intérêt, il se pose un problème d’éthique», insiste-t-il.