Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Affaire sauts-de-mouton : Jean-Claude Katende voit déjà l’inachèvement à l’horizon 30 juin

Affaire sauts-de-mouton : Jean-Claude Katende voit déjà l’inachèvement à l’horizon 30 juin

This post has already been read 307 times!

*Face au fléau de la Covid-19 à laquelle est confronté l’ensemble du globe, et la RDC, en particulier, face à des challenges très serrés de la gestion de divers aspects de la chose publique, Jean-Claude Katende, président de l’Association africaine de défense des droits de l’homme – ASADHO en sigle, voit venir des travaux de construction des sauts-de-mouton non finalisés à l’échéance du 30 juin 2020. Depuis plus d’une année, la population kinoise est dans l’ardente attente des sauts-de-mouton,  ces édifices – dont la construction avait déjà été amorcée – afin de rendre plus fluide la circulation routière dans les artères de la ville-province de Kinshasa. Il était initialement prévu à ce que les travaux ne dépassent pas la ligne de 6 mois pour être achevés, une barre qui a été largement prolongée. C’est ainsi que le gouvernement envisageait, en marge de la célébration de 60 ans de l’indépendance de la RDC, achever ces travaux et plusieurs autres – en vue de préparer la capitale à accueillir des festivités à cette occasion. Le 30 juin était donc la dernière date fixée.

Alors que le sujet de la construction des sauts-de-mouton fait objet de tiraillements et de spéculations depuis son lancement, Jean-Claude Katende, Président de l’Association africaine de défense des droits de l’homme – ASADHO en sigle, a eu, récemment, à lancer une alerte à l’intention de tous pour signifier la difficulté criante pour les entreprises engagées dans les travaux de construction des sauts-de-mouton de pouvoir livrer les ouvrages attendus en respectant  l’échéance du 30 juin 2020, pourtant fixée par les autorités de l’Etat, et marquant également la célébration des festivités liées à la 60ème année de l’obtention de l’indépendance de la RDC.

Avec des travaux amorcés depuis 2019, le gouvernement congolais avait mis en action la construction des sauts-de-mouton afin de doter des artères de Kinshasa des infrastructures pouvant désengorger les voies routières. Après plusieurs échéances ratées, et à la suite de grandes stagnations dues à plusieurs pesanteurs, entre autres la commande d’une série de matériaux spéciaux de construction – le recrutement d’une main-d’œuvre qualifiée pour certaines tâches spécifiques – etc, les autorités gouvernementales du pays avaient arrêtées une série de mesures afin d’accélérer et d’achever les travaux de constructions de ces édifices, à l’issue d’une réunion d’évaluation ayant été tenue le samedi 8 février dernier sous la présidence du Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Et la date du 30 juin 2020 était l’horizon fixé.

Il sied de peindre que selon Baudouin Mayo Mambeke, Ministre de Budget, l’édification des sauts-de-mouton était chiffrée à hauteur de 46 millions de dollars américains – et que son financement était majoritairement très avancé. Et que sur ce, il restait au gouvernement de décaisser de manière schématisée un total estimé à 13,5 millions de dollars en vue d’alimenter l’OVD et l’Office de Route dans le but déterminant d’achever les travaux de construction.

Peter Ngoyi