Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Covid-19 : un premier Centre de dépistage massif ouvert au Stade de Martyrs

Covid-19 : un premier Centre de dépistage massif ouvert au Stade de Martyrs

This post has already been read 304 times!

Représentant le ministre de la santé empêché, le Secrétaire général à la santé, Sylvain Yuma Ramazani a procédé en début de semaine, au lancement des activités de l’inauguration du tout premier Centre de dépistage massif de la pandémie de Covid-19 basé au Stade de Martyrs à Kinshasa. L’ouverture de ce centre se veut être une réponse de l’ONG israélienne Magen David Adom, membre de la Croix-Rouge International, aux besoins logistiques exprimés par le Secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte contre la Covid-19 en RDC.

Le but poursuivi ici consiste, en effet, à décentraliser les prélèvements, en renforçant le dispositif de détection des cas en vue d’une prise en charge médicale rapide des personnes infectées et la protection des celles qui sont exposées.

Test volontaire et gratuit

Selon les responsables de ce centre de dépistage, tout prélèvement d’échantillon pour des analyses de laboratoires est au préalable volontaire tant qu’il dépend de celui qui le sollicite, et ensuite gratuit en considérant que sa prise en charge est couvert par ce partenariat entre l’Etat et l’Organisation non gouvernementale israélienne « Magen David Adom ».

C’est dans ce contexte que le ministère de la Santé publique invite la population kinoise à se faire dépister volontairement pour se protéger de cette pandémie, au regard de l’augmentation exponentielle des nouveaux cas constatées ces derniers jours.

Toutefois, a précisé le secrétaire général à la santé, «Il y a toujours une sélection. Vous appelez d’abord et au niveau du call center, on va vous poser quelques questions. Si l’on se rassure que c’est important que vous puissiez passer pour être prélevé, là vous aurez un rendez-vous pour passer ».

Et d’ajouter, « cette mesure vise à permettre aux équipes de la riposte de gérer l’affluence de ceux qui vont se prêter à ce dépistage tout en respectant les mesures strictes d’hygiène et de distanciation sociale ».

Quid de l’analyse des échantillons ?

S’agissant de la question relative à l’analyse des échantillons et aux résultats, Sylvain Yuma a rassuré que la collaboration se fait étroitement avec l’Institut national de recherche biomédicale (INRB), que coordonne le Professeur Jean-Jacques Muyembe Tamfum.

A lui d’insister : « chaque jour qui passe, l’INRB monte en puissance en terme de capacité de diagnostic. Ce qui est en train d’être fait consiste à faire en sorte qu’il n’y ait pas d’écart entre le temps de prélèvement et le temps de résultats. C’est une équipe conjointe sous la supervision du Secrétariat technique de la riposte contre la Covid-19 ».

En substance, il y a lieu de noter que l’appui de l’ONG Magen David Adom s’avère une solution complète, si pas accomplie, en termes de dépistage massif au coronavirus pour la ville-province de Kinshasa, qui demeure à ce jour l’épicentre de la pandémie de Covid-19.

D’après le bulletin épidémiologique du lundi 25 mai, le cumul de cas enregistrés en RDC affiche un effectif de plus de 2 500 personnes atteintes dont 67 décès, 365 guérisons et plus de 1 549 patients en bonne évolution.

Cyprien Indi