Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Plaidoiries !

This post has already been read 13100 times!

La pandémie à coronavirus ne semble plus être d’actualité en Rdc. Elle est reléguée au second plan pour beaucoup de congolais. Tenez ! Tel un aimant, le procès 100 jours qui implique Vital Kamerhe, Directeur du Cabinet de Félix Tshisekedi, aura eu à cet instant précis, le mérite de captiver l’attention des congolaises et congolais pendant plus de 13 heures du temps. Débuté à 9 heures du matin, le nouveau Juge-président du procès 100 jours a renvoyé vers 22 heures 30,  la prochaine audience pour jeudi 11 juin 2020. Cette étape marque la fin d’instruction préliminaire. Place à  l’étape du vrai jugement qui est au point de commencer avec ‘’les plaidoiries’’. Serrez vos ceintures !  Après avoir entendu les témoins et renseignants, des vérités commencent peu à peu à se révéler. Les téléspectateurs de la chaine nationale congolaise qui suivaient ce procès en direct n’ont pas été déçus. Malgré sa longue durée, l’étape d’hier s’est, finalement, avérée très révélatrice. Des déclarations fracassantes, des vérités et contre-vérités, des témoignages abasourdissants, à cette allure, la vérité finira par éclater !

Lors de ce procès, même si beaucoup ont tenu de laver le nom de Vital Kamerhe, certains témoignages l’ont davantage enfoncé. Kangudia, cet ancien ami de plus d’une trentaine d’années et ancien Conseiller financier du Président national de l’UNC et membre du Gouvernement Bruno Tshibala, a été entendu comme renseignant dans l’affaire de détournement des fonds pour l’érection de 1500 maisons préfabriquées. Dans son témoignage, il a signifié verbalement que son ministère à cette époque-là n’avait pas ordonné le paiement d’argent à l’entreprise SAMIBO. A l’en croire, c’était une procédure d’urgence qui est passée directement au ministère des Finances. Yav Mulang, Ministre honoraire des Finances, dit avoir autorisé la BCC de financer SAMIBO sur demande du Dircab du Président Félix Tshisekedi. Après eux, les renseignements du Gouverneur de la BCC, le Conservateur des titres immobiliers de Ngaliema,  Daniel Massaro, Soraya Mpiana, Hamida Chatur Kamerhe, Peter Kazadi,… rien qu’à les entendre devant la barre, ‘’le procès 100 jours’’ fait pâlir d’envie.

Tout compte fait, derrière toutes ces confrontations, des millions des congolais veulent voir clair dans ce procès. Mais, qui dit finalement  la vérité ? Quoiqu’il en soit, tôt ou tard, cette vérité finira toujours par exploser. Le rendez-vous est pris  pour jeudi 11 juin prochain. Pendant ce temps-là, n’ayant pas été libéré provisoirement, le prévenu Kamerhe aura un nouveau voisin à la prison centrale de Makala.  Un vieux collaborateur à lui, en la personne de John Ntumba, le ministre de la Formation professionnelle en fonction, a été longuement auditionné hier au Parquet général près le TGI/Gombe. Le Procureur général près la Cour de Cassation l’accuse d’avoir détourné un peu plus de 1,3 millions USD, pendant  qu’il était membre du comité de suivi du programme d’urgence de Félix Tshisekedi. Le panier circule, à qui le prochain le tour ? les choses sérieuses débutent donc le jeudi 11 avril 2020.

La Pros.