Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

LINAFOOT : Bosco Mwehu entrevoie des poursuites judiciaires contre le président de la LIFKAT

LINAFOOT : Bosco Mwehu entrevoie des poursuites judiciaires contre le président de la LIFKAT

This post has already been read 392 times!

C’est un mauvais feuilleton qui s’ouvre pour le football congolais. La Ligue nationale de football (LINAFOOT), veut poursuivre le président de la Ligue de football du Katanga, Ernest Mwamba, en justice pour des injures publiques, diffamation et atteinte à l’honneur, indique une correspondance de cette instance sportive adressée mardi à la Fédération congolaise de football (FECOFA).

Dans cette lettre signée par son président, Bosco Mwehu Beya Kolefa, la LINAFOOT demande à l’organe faitier du football congolais, l’autorisation de le traduire en justice, estimant que les propos jugés ‘‘injurieux’’, ont dépassé les bornes, et que ceci ne devaient pas non seulement être traité au niveau des instances footballistiques, mais aussi, au niveau du parquet.

Qu’a fait Ernest Mwamba ? Et bien, à en croire des sources concordantes, le patron du football au Katanga s’est illustré dans des médias locaux à des critiques terribles contre l’arrêt des championnats nationaux tel que décidé par la FECOFA. Il reprocherait à la FECOFA certains aspects non prise en compte, surtout en ce qui concerne les recours introduits par certains clubs.

Pour Bosco Mwehu, il aurait vraiment tenu des propos graves à l’endroit des membres de la commission de gestion de la LINAFOOT. Il aurait traité la LINAFOOT de tous les maux pendant que celle-ci s’attèle à répondre aux recours introduits par différents clubs, explique-t-il.

Dans le support audio que détient Bosco Mwehu, Ernest aurait dit ceci : « c’est désolant pour le dossier de la Ligue 2. Nous n’avons jamais voté ce comité aux gens inexpérimentés qu’on a ramassés je ne sais où…Ils savent pourquoi ils ont fait ce classement. Ils doivent dire seulement non, non, nous avons fait cela parce que peut-être nous avons eu un bon morceau ya kama ya bifteck ndjo tuna shikiya furah ».

Des propos que Bosco Mwehu a du mal à avaler, et qu’il faudrait une action disciplinaire à l’interne, et aussi une action en justice.

Par ailleurs, il y a lieu de dire que le classement final rendu par la LINAFOOT après que la FECOFA ait mis fin à la saison sportive a suscité plusieurs réactions négatives. Groupe Bazano et Bukavu Dawa se sont également plaints.

Pour les dirigeants du club Sud-kivutien, qui ne s’opposent pas à la décision mettant fin au championnat, contestent plutôt cette manière de faire les choses, d’autant plus que, selon eux, on peut arrêter le championnat, mais les litiges autour des matches déjà joués, doivent être tranchés.

Ceux de la Jeunesse Sportive Groupe Bazano ont carrément dit que cette décision est injuste. La linafoot dans ses calculs, disaient-ils, aurait tout planifié pour que Bazano n’ait pas le même nombre des matches avec les équipes kinoises de sa tendance.

EG