Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : Aimé Isidore Kakusa a tiré sa révérence !

RDC : Aimé Isidore Kakusa a tiré sa révérence !

This post has already been read 532 times!

Le monde de médias congolais est de nouveau frappé par la mort inopinée d’une de ses figures emblématiques. Aimé Isidore Kakusa Gulunduga-Mulondo, analyste, Directeur formateur à la télévision nationale et professionnel des médias avisé, s’est éteint dans la soirée du mardi 16 juin 2020 à la Polyclinique «La candeur», 7ème rue Limete, de  suite d’une longue maladie. La dépouille mortelle de l’illustre disparu se trouve actuellement dans la morgue de l’hôpital Saint Joseph de Limete.

L’annonce est brutalement tombée dans les oreilles des professionnels de la presse, inconsolables. Et en particulier dans les locaux du quotidien « La Prospérité », où Isidore Kakusa publiait régulièrement ses réflexions.

Pendant plus de trente ans, cet homme de culture congolais a rendu des loyaux services à la République Démocratique du Congo à la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC).

Au début de sa carrière professionnelle, M. Aimé Isidore Kakusa était présentateur du jeu télévisé « Grand Carré » du Producteur-Réalisateur Tshitenge Nsana dont il fut l’assistant réalisateur au « Théâtre de Chez nous » du Groupe Salongo.

Il était également concepteur, producteur, réalisateur et animateur des émissions «Savoir Choisir», «Nouvelle Citoyenneté  et Nous», « Notre Congo » dans sa version patriotique et d’apprentissage de bonnes manières pour le changement de mentalités de nouveaux citoyens, dont la matière était tirée du livre «Les Bonnes Manières» écrit par le Docteur Gratien Bolie Mubiala de la Clinique « La Candeur ».

Sa compétence, sa méritocratie et son honnêteté ont fait que le Directeur Général actuel lui avait confié à deux reprises, lors de son premier mandat, les fonctions de responsable N°1 de la RTNC, quand il était en mission de service.

Le 8 juin dernier, son épouse, Mme Anne-Yvonne Kusonika Kakusa, avait signé un communiqué, annonçant l’état de santé critique de son mari. Par la même occasion, la veuve de M. Kakusa avait sollicité une assistance de toute personne de bonne foi, pour aider ce dernier à suivre des soins appropriés afin de lui éviter le pire. Hélas ! Il a plu au Tout-puissant de rappeler dans sa demeure éternelle son serviteur.

Dans l’attente d’un programme officiel des obsèques, le deuil se tient dans sa résidence, sise au n°16 de l’avenue de la Paix, au quartier Jolie-Parc à Mont Fleury dans la commune de Ngaliema. La rédaction de « La Prospérité » saisit ce moment d’angoisse pour présenter ses condoléances les plus attristées à la famille de l’illustre disparu et à la Télévision Nationale. Que la terre des ancêtres lui soit douce et légère !

La Pros.