Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Paris : les derniers hommages à Fafa de Molokaï

Paris : les derniers hommages à Fafa de Molokaï

This post has already been read 388 times!

*Fabrice Honoré Ngizulu  Kubiala mieux connu au nom Fafa de Molokai sera inhumé ce 19 juin 2020 à Paris. La communauté congolaise de la diaspora de France et de Belgique est mobilisée pout rendre un dernier hommage  à l’un des généraux  de  Papa Wemba.  Décédé  le 4 juin dernier  à Paris à l’âge de 63  ans de  suite d’un cancer de pancréas,  il fut parmi les pionniers de l’orchestre Viva-la-Musica.

Il était une figure remarquable dans la première ligne au niveau de l’attaque chant (chorale)  à la création de ce groupe musical en 1977.

Au-delà de son talent, l’élégance, l’aisance et la gentillesse font partie de son caractère.

Chanteur de précision, il était parmi les meilleurs lieutenants de première heure qui ont accompagné le Chef du Village Molokaï, Papa Wemba dans sa longue et brillante carrière musicale.

Le 13 octobre 1992, au moment où l’on s’y attendait le moins, la révolution s’éclate à nouveau au sein de Viva la Musica, provoquant le départ à foison de plusieurs musiciens du groupe.

C’est en 1994 que Fafa de Molokai suivi de Luciana, Awilo Longomba, Maray Maray, Djena Mandako, Fataki ya José, Lidjo Kwempa, le guitariste Bongo Wende et les autres abandonnent Papa Wemba pour donner naissance à l’orchestre « Nouvelle Génération » à Paris. En dépit des obstacles de parcours, la Nouvelle génération  a connu un succès foudroyant mais éphémère à cause d’un confit de leadership en interne.

JD