Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC – Banque Mondiale : Sylvestre Ilunga et Jean-Christophe Carret font le point du partenariat

RDC – Banque Mondiale : Sylvestre Ilunga et Jean-Christophe Carret font le point du partenariat

This post has already been read 123 times!

Le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba a reçu, lundi 29 juin dernier à la Primature, une délégation de la Banque Mondiale, conduite par le Directeur des Opérations /Banque Mondiale pour la RDC, Jean-Christophe Carret. Il était question au cours de cette réunion, de faire le point sur les résultats obtenus dans le cadre du partenariat entre la Banque Mondiale et la République Démocratique du Congo, presqu’au terme d’un cycle de trois ans.

A l’issue des échanges avec le Chef du Gouvernement congolais, Jean-Christophe Carret a fait savoir que depuis deux ans, 2,6 milliards de dollars américains ont été disponibilisés par la Banque Mondiale pour de nouveaux projets centrés sur le développement humain. Notamment, dans l’éducation, la santé, et la protection sociale qui permet de venir en appui aux plus vulnérables, mais seuls 1,5 milliards ont été effectivement engagés à ce jour. Pour le Directeur des Opérations de la BM, le défi est d’absorber le milliard restant pour appuyer la politique de gratuité dans le secteur de l’enseignement primaire en RDC.

‘’On avait obtenu des fonds pour la République démocratique du Congo, mais tout l’enjeu c’est d’arriver à les engager et entamer les discussions sur les perspectives…‘’, a-t-il précisé au sortir de la réunion avec le Premier Ministre.

Des perspectives, en effet, qui sont, dans un premier temps, suspendues à l’approbation de 1,5 milliards USD de projet qui sont en attente de ratification par le Parlement. ‘’Une fois que ces projets sont ratifiés, on pourra discuter de la prochaine vague de projets‘’, a dit Jean-Christophe Carret.

Il s’agit d’un possible appui budgétaire en échange des réformes en matière de gouvernance des Finances publiques, pour aider la RDC à atténuer les effets économiques de la pandémie de COVID-19, et également un financement des projets d’infrastructures comme les segments routiers qui pourront être bitumés dans le Nord-Kivu et dans le Grand Kasaï. La BM envisage aussi de financer le projet d’assainissement, d’électrification et de desserte en eau potable dans la ville de Kinshasa, précisément dans les quartiers les plus pauvres.

La Pros.