Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : élaboration d’un plan d’urgence pour répondre au défi de la crise sanitaire en faveur des personnes vulnérables

Kinshasa : élaboration d’un plan d’urgence pour répondre au défi de la crise sanitaire en faveur des personnes vulnérables

This post has already been read 289 times!

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA)  et le Commissariat Général des Affaires Sociales, Genre, Famille et Personnes Vulnérables, ont organisé un atelier d’appropriation du Programme d’urgence d’accompagnement des populations vulnérables de la ville de Kinshasa contre la Covid-19. Il s’est ouvert ce mercredi 1er juillet 2020 dans la salle de l’hôtel Africana et ira jusqu’au samedi 4 juillet prochain.

En effet, ce projet est élaboré par le Commissariat Général des Affaires Sociales, Genres, Famille et Personnes Vulnérables et constitue une réponse au défi de la crise sanitaire universelle causée par la pandémie de Covid-19.

A entendre la Commissaire Générale des Affaires Sociales, Genre, Famille et Personnes vulnérables, Laeticia Bena, ce programme devra servir à aider la population Kinoise vulnérable face à cette maladie.

‘‘PURAV-Kin  CV-19 est un plan d’action provincial qui regroupe un ensemble d’activités d’envergures devant être menées en faveur des groupes vulnérables, au titre d’appui à la mise en œuvre des mesures préventives et d’intervention à la lutte contre la pandémie à Coronavirus, et son éradication totale’’, a-t-elle laissé comprendre.

Par le biais de Paulin Tshimanga, chargé de Programme Dynamique de Population, l’UNFPA a salué l’initiative du gouvernorat provincial, dans la mise en œuvre d’un atelier qui a pour objectif ultime de recadrer les actions du Programme d’Urgence d’Accompagnement des populations vulnérables, afin de présenter des activités urgentes à impacts visibles durant cette période de la pandémie de Covid-19.

Signalons, par ailleurs, que ce programme vise à atteindre six catégories de personnes, à savoir, les enfants en situation de rue, les professionnels du sexe, les femmes en situation difficile, les personnes vivant avec handicap, les personnes vivant avec le VIH ainsi que les personnes du troisième âge.

Cet atelier qui a débuté le mercredi va se clôturer le samedi. Ce dernier jour va concerner la présentation et la validation politique du document consolidé du plan d’actions d’urgence et connaîtra la validation de 20 décideurs politiques, les Chef d’agence du système des Nations Unies, les ONGS ainsi que 10 experts.

Joséphine Mawete