Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Primature : le Comité de conjoncture note un ralentissement de la dépréciation du Franc congolais

Primature : le Comité de conjoncture note un ralentissement de la dépréciation du Franc congolais

This post has already been read 901 times!

Etant donné l’agenda chargé du Premier Ministre Ilunga Ilunkamba, les membres du comité de conjoncture économique se sont exceptionnellement réunis ce mercredi 8 juillet 2020 à la primature. La lecture faite au cours de cette traditionnelle réunion fait état d’une légère reprise de l’économie mondiale, principalement grâce aux différentes mesures de déconfinement observées dans quelques pays. Cependant, la situation économique reste encore fragile, du fait que plusieurs Etats sont à nouveau confinés afin de contenir une seconde vague de contamination de COVID-19.

‘’La situation continue donc à être dominée par les effets pervers de la covid-19‘’, a précisé dans le compte-rendu de la présente séance de travail, le Vice-premier Ministre en charge du Budget, Jean-Baudouin Mayo.

Il a également noté que les efforts consentis par le Gouvernement à l’interne, ont abouti à une forte décélération du rythme de formation des prix au niveau national, mais surtout un ralentissement de la dépréciation de la devise nationale. Pour améliorer davantage la situation, le Premier Ministre Ilunga a donné quelques instructions pour la continuité de ces efforts, et encadrer les finances publiques qui restent fragiles suite à l’environnement dominée par les effets pervers de la maladie à coronavirus, a confié le VPM Mayo.

Pour sa part, le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo présent à cette réunion, a été chargé de préparer l’évaluation des mesures gouvernementales prises pour faire face aux effets néfastes de la pandémie de covid-19. Ce qui permettra d’apprécier les mesures à prolonger et celles à lever.

Réunis pour apprécier la conjoncture économique, les membres du Comité de conjoncture ont noté avec satisfaction quelques embellis des cours de métaux miniers, à l’exemple du cuivre qui a atteint la barre de 6 mille dollars américains la tonne métrique.

Signalons que depuis le début de la crise sanitaire causée par la pandémie de COVID-19, outre ses membres notamment les ministères du Budget, du Plan, du Travail et Prévoyance sociale, de l’Économie Nationale, du Commerce Extérieur, des Mines, des Finances, ainsi que de la Banque Centrale du Congo, le Comité de conjoncture économique associe régulièrement à ses réunions, la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et l’Association Nationale des Entreprises du Publiques (ANEP).

La Pros.