Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Finance inclusive et création d’emploi : la France accorde une subvention de 5 millions d’euros à la RDC

Finance inclusive et création d’emploi : la France accorde une subvention de 5 millions d’euros à la RDC

This post has already been read 239 times!

La France concrétise son soutien à la République démocratique du Congo par la signature, ce mardi 28 juillet 2020, d’une convention de subvention d’un montant de 5 millions d’euros destinés à contribuer à la consolidation de l’inclusion financière en RDC. Cette convention est signée entre l’Ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, le Directeur adjoint de l’Agence Française de Développement (AFD) en RDC, Gianni Sartena, et M. Jean-Claude Thetika Banzodila, Directeur général du FPM ASBL (Fonds pour l’inclusion financière en RDC). C’était en présence de Madame Mamie Kalonda, Directrice générale de FINCA RDC et présidente de l’Association Nationale des Institutions de Microfinance (ANIMF).

A ce jour, l’accès au crédit reste difficile pour les MPME en République démocratique du Congo, alors que ces entreprises contribuent à la diversification de l’économie et à la création d’emplois notamment, pour les jeunes.

Par ailleurs, les institutions financières peinent à développer une offre adaptée et diversifiée sur l’ensemble du territoire.

Sans oublier la crise sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19 qui a affecté de manière significative la capacité des institutions financières à accorder des crédits et elle a fragilisé leurs clients en grande difficulté de remboursements.

Le FPM s’est donné pour mission de favoriser l’inclusion financière, en offrant une aide financière mais aussi technique aux institutions financières qui ciblent en particulier les micros, petites et moyennes entreprises ainsi que les populations actives à faibles revenus.

Cette subvention, renseigne-t-on, contribuera plus particulièrement, aux côtés de la KFW, BIO, PNUD/UNCDF et d’autres partenaires, au financement du programme d’activités 2020-2023 du FPM ASBL dont les objectifs sont de développer un vivier de ressources humaines compétentes, de promouvoir les innovations technologiques au sein des institutions financières partenaires du FPM. Il va, en outre, appuyer les institutions financières dans leur extension géographique en RDC et soutenir la finance responsable, avec un accent particulier sur l’entreprenariat féminin.

Matérialisation du programme ‘‘ChooseAfrica’’

Pour sa part, l’Ambassadeur de France en RDC a mis en exergue «les ajustements opérés sur ce programme en vue de soutenir plus particulièrement les institutions financières qui font face aux impacts négatifs générés par l’épidémie de COVID-19 ».

François Pujolas souligne que cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme ‘‘chooseAfrica’’ piloté par l’AFD et concrétise l’engagement pris à Ouagadougou en novembre 2017 par le président de la République française, Emmanuel Macron, pour accompagner la révolution de l’entrepreneuriat et de l’innovation en Afrique.

A travers ce financement et celui signé en novembre 2019 pour la mise en valeur durable des zones de savanes et de forêts dégradées en RDC sur fonds délégués du Central African Forest Initiative (CAFI) comportant une composante microfinance agricole, la France contribue à la densification et à la diversification de l’offre de financement pour les MPME en RDC.

Il est à noter que cet effort est également soutenu par Proparco, filiale de l’AFD dédiée au secteur privé, qui a signé au mois de mars 2020 une ligne de crédit de 3 millions de dollars US en faveur d’Advans, une des principales institutions de microcrédit actives en RDC.

Cependant, le représentant de Paris à Kinshasa s’est réjoui de l’engagement de la France en faveur de la diversification de l’économie congolaise, par des moyens adaptés aux circonstances et aux acteurs locaux. «Notre partenariat est global et tourné vers l’avenir, celui d’un développement réellement durable et inclusif», a conclu François Pujolas.

Evidemment, cette subvention démontre encore une fois l’engagement de la France d’accompagner la RDC dans le développement d’une finance inclusive et de la création d’emplois.

Jordache Diala