Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : le VPM Willy Ngoopos inaugure le pont Kianza

Kinshasa : le VPM Willy Ngoopos inaugure le pont Kianza

This post has already been read 165 times!

Effondré dans la nuit du 25 au 26 novembre 2019, à la suite d’une pluie diluvienne qui s’était abattue dans la ville-province de Kinshasa, le pont Kianza, reliant  deux municipalités, à savoir : Lemba et Ngaba, a été réhabilité et inauguré, mardi dernier, par Willy Ngoopos, Vice-Premier ministre en charge des Infrastructures et Travaux Publics. Exécuté par le corps de Génie militaire des FARDC, l’ouvrage construit en dalot cadre a une longueur de 12,40 mètres et 11,40 mètres de largeur.

Ceci étant, Willy Ngoopos a profité de l’occasion pour exhorter les habitants de deux communes voisines, par le biais de leurs bourgmestres, au civisme.

Au cours d’une brève cérémonie dans l’avant-midi, en présence des représentants de l’Office des Voiries et Drainages, du corps de Génie Militaire, et de deux municipalités, Willy Ngoopos a procédé à la coupure du ruban symbolique. Avant cela, le Vice-premier ministre a sensibilisé les populations des quartiers environnants sur la nécessité de ne pas faire de cet ouvrage, un déversoir des déchets de toutes natures.

«Je profite de cette occasion pour inviter les bourgmestres de ces deux communes à sensibiliser en permanence les populations sur l’importance de bien garder cet ouvrage. Si les populations continuent à jeter des déchets plastiques et autres sur cette rivière, on reviendra à la même situation», a-t-il exhorté.

Prenant la parole à son tour, le Général-Major Mbuyu, responsable du corps du génie militaire a indiqué que ces travaux lancés en décembre 2019 ont été exécutés en 4 étapes ; à savoir : la démolition de l’ouvrage existant, le curage de la rivière, la construction d’un dalot et l’aménagement des voies d’accès.

C’était en présence des bourgmestres de ces deux coins de la capitale et des populations venues assister au rétablissement de la circulation sur cette artère, bloquée depuis novembre 2019. Il convient de rappeler que deux jours après l’écroulement dudit pont, soit le 28 novembre de la même année, le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, avait effectué une descente sur le lieu pour constater les dégâts. C’est à cette occasion qu’il a décidé de confier ce travail au génie militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Lambert Saïdi