Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Grogne sociale : Jean-Baudouin Mayo rassure les médecins non alignés

Grogne sociale : Jean-Baudouin Mayo rassure les médecins non alignés

This post has already been read 163 times!

Le Gouvernement et le Syndicat de médecins du Congo (SYMECO) se sont accordés sur les revendications de médecins non alignés. Le consensus trouvé entre les deux parties veut que cette catégorie des hommes en blouse blanche touche la prime de risque le 10 août prochain.

Au cours d’une séance de travail présidée, sur instruction du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, par le Vice-Premier Ministre, ministre du Budget Jean-Baudouin Mayo, il a été décidé que 1.000 médecins en lieu et place de 800 disséminés à travers la RDC seront bénéficiaires de cette prime au troisième trimestre. De ce fait, il a été convenu que le VPM du Budget Jean-Baudouin Mayo et ses collègues de secteurs concernés à l’instar de celui de la Fonction publique, Santé et des Finances devraient faire des concessions au-delà des accords de Bibwa sur la prime des médecins dit non alignés. « Il y avait une revendication d’ordre administratif, celle liée à la nomination des médecins qui ont leur gradation. Au niveau des négociations de Bibwa, le Gouvernement avait accepté cette demande. Voilà qu’aujourd’hui, nous venons de démontrer au banc syndical de médecins que le travail est terminé », a fait savoir Baudouin Mayo. Le VPM du Budget a promis que la Ministre de la Fonction publique va apprêter le projet des ordonnances qui seront signées par le Président de la République, lesquelles ont été approuvées au niveau de la commission interministérielle socioculturelle et seront fixées au conseil des ministres pour délibération avant que le Chef de l’Etat ne signe.

Sur un autre chapitre, Baudouin Mayo a annoncé que les 1672 nouveaux médecins vont recevoir leur nouveau grade. Cette annonce a été tout de même bien accueillie par le banc syndical de médecins qui a, d’une part, reconnu la crise financière qui secoue le pays. « Nous sommes devant une situation difficile. Tout le monde sait que la Covid-19 a pratiquement dérangé les budgets de tous les pays. Pour ce trimestre, 1.000 médecins sont déjà alignés. Pour le reste, nous allons voir les recettes de la République », a ajouté Mankoy Badjoky, Secrétaire général du SYMECO.

LG