Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : Sam Leka nommé ministre provincial de l’Intérieur

Kinshasa : Sam Leka nommé ministre provincial de l’Intérieur

This post has already been read 3326 times!

Dans sa casquette de Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mabaka a procédé jeudi 30 juillet, à un léger réaménagement  au sein de son gouvernement. Sam Leka a été nommé ministre provincial de l’intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières de la ville de Kinshasa, en remplacement de Dolly Makambo Nawezi, condamné il y a quelques mois à 10 ans de servitude pénale à la prison militaire de Ndolo.

Sam Leka exerçait les fonctions de ministre provincial des Affaires foncières, Urbanisme et Habitat.

Pour sa part, Didier Tenge Te Litho, ancien ministre provincial de l’Environnement, et ministre provincial intérimaire de l’intérieur, dirigera désormais le ministère du Tourisme et Aménagement de la Ville de Kinshasa.

La Haute cour militaire avait prononcé son verdict le 21 novembre 2019 contre M. Dolly Makambo qui était poursuivi dans l’affaire du meurtre de l’Administrateur gestionnaire de l’hôpital VIJANA, le Docteur Belvis Nkuku. En vertu de ce jugement, ce dernier écopera d’une peine de 10 ans de servitude pénale principale pour avoir incité les militaires à commettre des actes contraires au devoir et à la discipline.

Comeback sur le meurtre de Belvis Nkuku

Il s’agissait, à la base, d’une affaire de spoliation d’un terrain dans la grande concession de VIJANA. La partie latérale de l’hôpital, qui donne sur l’avenue Nyangwe à  Lingwala, a été vendue à un certain Paluku. Et, il s’est fait qu’à chaque fois que l’acquéreur envoyait ses maçons pour commencer les travaux de construction, ces derniers rencontraient curieusement une farouche résistance des agents du centre VIJANA.

Ce n’est que le 30 octobre 2019, aux alentours de 11 heures de l’avant-midi, que l’ancien ministre provincial de l’Intérieur, Dolly Makambo, débarquera sur le lieu avec une escorte, dans laquelle se trouvaient quelques éléments de la police nationale congolaise.

Des instructions mal données aux actes précipités, le Docteur Belvis Nkuku, l’ex. Administrateur gestionnaire de l’hôpital VIJANA, en a fait les frais. Il a été touché par balle et y a succombé dans une altercation avec les policiers.

Cyprien Indi