Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Reprise des cours à l’EPST et ESU : Face-à-face Félix Tshisekedi – syndicat des enseignants aujourd’hui à la Cité de l’UA

Reprise des cours à l’EPST et ESU : Face-à-face Félix Tshisekedi – syndicat des enseignants aujourd’hui à la Cité de l’UA

This post has already been read 1503 times!

Quoique timide, la reprise des cours dans les classes et promotions terminales a bel et bien eu lieu ce lundi 10 août 2020. Personnellement, Félix Tshisekedi a donné le go de cette reprise des activités à l’Athénée de la Gombe avant d’aller à l’Université de Kinshasa. A ces petites heures de la matinée, le Président de la République a été surpris par le tohu-bohu du syndicat des enseignants mené par la Coordonnatrice Cécile Tshiyombo. Malgré la bousculade, celle-ci a réussi à obtenir du Chef de l’Etat un rendez-vous ce mardi 11 août à la Cité de l’Union Africaine en vue de plancher sur la «magouille» ayant élu domicile au Service de Contrôle et de Paie des Enseignants (SECOPE).

«Nous avons voulu rencontrer le Président de la République pour lui exprimer notre indignation sur ce qui se passe au SECOPE. Comme vous le constatez, la police est en train de me bousculer sur ordre de quelqu’un pour que je ne fasse pas entendre ma voix. Mais, la réalité est que le chef m’a écouté et il nous a donné rendez-vous demain à 9 heures à la Cité de l’Union Africaine», a lâché Cécile Tshiyombo.

La reprise des classes terminales de ce lundi a donc eu lieu sur fond de contestation d’un groupe d’enseignants qui avait appelé au boycott à cause des arriérés des salaires et la non prise en considération de nouvelles unités. Aujourd’hui, face au Président de la République, ces délégués syndicaux vont éventrer le boa sur tout ce qui se passe dans ce secteur de l’éducation, particulièrement sur ce que Cécile Tshiyombo qualifie de magouille au sein du SECOPE.

Après l’Athénée de la Gombe pour l’EPST, Félix Tshisekedi a pris la direction de la «Colline inspirée». Au campus de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), le Président de la République a visité quelques homes réhabilités. Des membres des corps académique et scientifique, avec à leur tête le Recteur Daniel Ngoma, ont accueilli cet hôte de marque juste devant l’auditoire des étudiants de G2 et G3 en Droit.

La ronde du Chef de l’Etat s’est déroulée dans le home 2, particulièrement la chambre 202 qu’occupait son père biologique et politique, Feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba, alors étudiant en Droit à l’Université de Lovanium. Félix Tshisekedi a été aussi dans l’auditoire des étudiants de G3/Economie où il a trouvé le Professeur Antoine Kamiantaku en train d’enseigner le cours de la Méthode quantitative. Le premier citoyen congolais s’est aussi rendu compte de l’effectivité de la reprise des cours par la visite de l’auditoire des étudiants en L2 en Droit, où le Professeur Lutumba dispensait le cours de la Déontologie des avocats.

Félix Tshisekedi a donné aux étudiants les raisons de sa visite du jour : les saluer, se rendre personnellement compte de l’avancement des travaux de réhabilitation des homes et de l’effectivité de la reprise des cours. L’opinion se rappellera que l’UNIKIN avait été fermée en raison des émeutes de janvier dernier et l’apparition de la pandémie de Covid-19.

9 bâtiments sur le Plateau comprenant chacun 60 chambres, les homes 150, 80, 10 et ‘‘Vatican’’ ont tous été réhabilités. Les appareillages, les toilettes, les douches, l’aménagement extérieur, l’agrandissement des bornes fontaines, la pelouse, la lumière extérieure, etc. ont été remis en l’état. Félix Tshisekedi a exhorté les étudiants à en faire bon usage, de manière à permettre à leurs jeunes sœurs et frères qui les succéderont d’étudier et de vivre également dans des bonnes conditions.

Telle a été l’épilogue de cette journée chargée du Chef de l’Etat au niveau de l’EPST et de l’ESU.

La Pros.