Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Gatumba : la Communauté Banyamulenge propose 6 pistes pour la paix

Gatumba : la Communauté Banyamulenge propose 6 pistes pour la paix

This post has already been read 1654 times!

L’histoire, dans sa mémoire inoxydable, rappelle en chaque quinzaine du mois d’août un événement malheureux ayant frappé toute une communauté. Cette année, il a été question du 16ème anniversaire du massacre de Gatumba rappelant l’attaque dont eue été victime la communauté Banyamulenge en 2004 – alors que certains de ses ressortissants étaient en déplacement au Burundi, dans un camp des refugiés, fuyant les conflits armés dans la partie Est de la RDC. Pour 2020, c’est le samedi 15 août que la Communauté Banyamulenge vivant à Kinshasa s’est souvenue, en organisant un culte d’actions de grâce et une cérémonie de recueillement, dans la commune de Gombe, plus exactement au Centre des Handicapés. En marge de cela, Charles Mukiza, Président de la Communauté Banyamulenge à Kinshasa, a, une fois de plus, brisé la glace du silence pour rappeler les atrocités dont son peuple a eu à être – autre fois et aujourd’hui – victime. Et pour remédier à cela, il a proposé, dans sa déclaration officielle 6 piliers à mettre sur pied en faveur de la Communauté Banyamulenge.

Ce canevas de solutions suggère : la mise sur pied d’une commission nationale ou internationale d’enquête sur les évènements de Gatumba dont la mission serait d’identifier les auteurs matériels et intellectuels et les déferrer devant les juridictions appropriées. La fin de l’impunité sous toutes ses formes. La condamnation et la criminalisation effective des actes et discours incitant à la haine ethnique et à la violence tribale quel que soit la qualité des auteurs. L’éradication du phénomène ‘’groupes armés’’ par la restauration de l’autorité de l’Etat. La promotion de la cohabitation pacifique entre les Communautés de notre pays, particulièrement celles du Sud du Sud-Kivu. Et, enfin, l’assistance à la population en errance sur les hauts plateaux de Fizi, de Mwenga et d’Uvira en vivres et non vivres.

Une cérémonie émouvante, ayant réuni la Communauté Banyamulenge et leurs invités. Il était possible de constater une forte présence des membres du Gouvernement via Azarias Ruberwa, Ministre d’Etat – Ministre de la Décentralisation et Réformes institutionnelles, Steve Mbikayi, Ministre des Actions Humanitaires et Solidarité Nationale, et André Lite, Ministre des Droits Humains, sans oublier le Gouverneur honoraire de la Province du Sud-Kivu, Marcellin Cishambo. Tous ces acteurs ont eu à s’exprimer dans l’optique de pouvoir réconforter la Communauté éprouvée – prêcher un message d’amour et d’unité – et, assurer leur engagement dans la lutte pour que justice soit faite à cette frange de la population congolaise, ayant été, jusqu’ici, victime de multiples barbaries et stigmatisation. L’idéal pour la nation, est de se développer sur la base d’une cohésion nationale.

Peter Ngoyi