Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

De retour à Kinshasa après Bercy : Fally Ipupa trahi par 5 musiciens restés en France

De retour à Kinshasa après Bercy : Fally Ipupa trahi par 5 musiciens restés en France

This post has already been read 1340 times!

*Ils étaient partis en délégation composée d’une vingtaine de musiciens venus de Kinshasa pour accompagner le chanteur Fally Ipupa Aigle sur scène en France lors de son concert évènement en la salle Accor Arena (Ex-Bercy), le 28 février dernier  à Paris. C’est le mardi 8 septembre 2020 que la super  star de la musique congolaise et ses compères ont regagné le pays après six mois, bloqués en confinement en France suite à la pandémie à Covid-19 qui a imposé la fermeture des frontières.  Hélas ! C’est un effectif réduit  qui a accepté de rentrer à Kinshasa avec son leader.

D’après nos sources, 5 musiciens de Dicap la Merveille ont décidé de se soustraire de la délégation. Deux ont pris la poudre d’escampette à l’Hexagone à une semaine de la date du retour. Tandis que les trois autres sont disparus dans la nature la veille, à quelques heures du vol pour le Congo. Il s’agit des animateurs Kabuya et Guellord Boussole, du guitariste GOLET Solo, du claviériste Billy Synthé et du chanteur Cousteau Mopiwi Alligator. Ces récalcitrants ont préféré rester en Europe et de poursuivre chacun sa carrière musicale en mode cavalier solitaire.

Certes, les raisons sont personnelles pour chacun. Des langues racontent que cette déroute a été planifiée avec l’aide de certaines personnes qui veulent déstabiliser le groupe de Fally Ipupa.

Nos fins limiers révèlent que la fuite de l’animateur Kabuya, par exemple, a été influencée par un certain Ndombolino Leader qui l’a produit en  solo pendant son séjour en France. Il nous revient que Kabuya qui n’est plus à présenter aux côtés de Fally, a enregistré un son vibrant. Son œuvre sera bientôt disponible.

Quant à Billy Synthé, il faut noter que ce garçon a joué la chanson «Eloko Oyo». Facilement à reconnaître, il figure parmi les anciens lieutenants du groupe qui ont toujours accompagné Dicap dans ses tournées à travers le monde.

Tandis que Golet Solo est un guitariste qui a aussi laissé ses empruntes dans plusieurs chansons- génériques dans les albums de Fally.  Les mélomanes peuvent bien se souvenir de lui dans les titres tels que « The Crown » et « Allo Téléphone », le récent générique dans lequel El marabia scande son nom.

S’agissant du Cousteau Mopiwi, il faisait partie des chanteurs de confiance dans l’orchestre. Cette voix baryton a aussi évolué pendant très  longtemps aux côtés de King Ipupa. D’ailleurs, ‘‘Alligator’’ a fait un superbe duo vocal avec Fally au début de la chanson « Humanisme » avant son intervention personnelle dans la même mélopée.

Flèche contre Aigle    

Toutefois, soutiennent des sources concordantes, cette fuite collective de musiciens était prévisible vu les conditions difficiles qu’ils ont vécu pendant le confinement en France. Non seulement ils ont été obligés de quitter l’hôtel mais surtout, ils avaient aussi du mal à s’adapter à la crise sanitaire dans un pays étranger. Sans spectacles, pas de contacts physiques  avec certains fanatiques et proches, les musiciens ont inhalé la pire galère durant cette tournée qui s’est arrêtée à mi-chemin à cause de Covid.

D’une part, cette option prise par ces 5 musiciens de rester en Europe constitue un coup dur, si pas une trahison  pour Dicap la Merveille vis-à-vis des responsables de la zone Schengen qui lui ont fait toujours confiance à chaque demande des visas pour son groupe.

Qu’à cela ne tienne, l’Aigle Fally n’a qu’à tirer toutes les conséquences face à cette situation qui met en cause la notion du professionnalisme dans la musique congolaise.  Et cela, malgré la réussite de son spectacle à Bercy qui a permis à la Rumba congolaise de retrouver encore sa place sur la scène parisienne après plus de 10 ans d’absence.

Jordache Diala