Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Le Pasteur Mukuna se retrempe progressivement dans le bain

Le Pasteur Mukuna se retrempe progressivement dans le bain

This post has already been read 2105 times!

C’est un exercice de reprise progressive des affaires auquel le Pasteur Mukuna s’astreint désormais après un séjour à la geôle  de près de 3 mois. Pasteur d’une Eglise comptant de nombreux fidèles, le Pasteur Mukuna s’était retrouvé embarqué dans des affaires assez éloignés des soucis évangéliques qui lui ont attiré une grande notoriété dans une bonne frange de la population, mais aussi la réprobation de quelques puissants.

Sa campagne contre le Président sortant, Joseph Kabila Kabange, avait surpris tous les congolais qui le savaient proche de lui. A plusieurs reprises, en effet, durant le règne de Joseph Kabila, il avait été surpris que ce soit dans ses prêches ou dans ses exhortations en train d’enjoindre les compatriotes à obéir aux autorités établies et à s’abstenir de la contestation. Mais comme on dit : « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas», son opinion envers celui qu’il rencontrait régulièrement avant de le regarder avec des yeux plus objectifs avait subi un virement tellement violent que plusieurs ont eu le tournis.  C’est un virement à 360 degrés. Il avait commencé par conseiller l’ancien Président de la République de laisser à son successeur les coudées franches pour implémenter ses programmes. C’est de cette manière là que le pays allait y gagner. A part quelques commentaires étonnés, le Pasteur qui s’attendait à une vigoureuse réplique l’attendit tellement et elle ne vint jamais. Alors, il s’enorgueillît. Il mit sur pied une structure qui eut le courage d’aller fouiner  dans les 18 ans de règne de l’ancien président et de déterrer ce qu’on considérait comme crimes du Président  sortant afin de constituer un dossier et de le déferrer devant la justice.

Cette dernière prétention du berger évangélique eut pour vertu de tirer les partisans de l’ancien Président de leur léthargie. Ils ont une capacité sans commune mesure de dénicher des affaires compromettantes de leurs ennemis publics qu’on les croirait détenir un dossier sur tout citoyen congolais ayant une certaine influence. Une affaire compromettante pour l’homme qui fustige dans ses prêches toute aventure extra conjugale des croyants fut vite trouvée. Voila notre homme  de Dieu englué ans une sordide affaire des mœurs légères et accusée par une charmante et belle veuve, ancienne femme d’un de ses assistants décédé de tentative de viol et de confiscation des titres de propriété foncière ayant appartenu à son Assistant décédé .

Cette affaire était mal ficelée. En l’étudiant, on sentait le Pasteur incapable de violences dont l’accusait la belle dame, même si quelques doutes persistaient quant à la résistance de l’homme de Dieu devant les charmes de la belle veuve. A-t-il vraiment tenu bon devant l’invitation pressante de beaux yeux de la veuve qui le suppliait de lui remettre les titres de propriété de son défunt assistant comme Joseph de la Bible  avait tenu ferme devant les sollicitations dangereuses de la dame de Putiphar ? Seul Dieu et les deux le savent. Nous sommes dans les supputations. A la décharge de la dame un charme dangereux propre à ramollir les plus fermes de volontés. A celle du pasteur l’aveu de la dame que c’était elle qui sollicitait et pas le pasteur.  C’est elle qui se déplaçait. On ne viole pas une femme qui fait le premier pas au présent et au figuré.  «On ne  vole pas un fruit qui tombe dans son assiette, on le mange».  Le premier juge en charge de dire le droit sur l’affaire, mu par une hargne peu professionnelle contre le pasteur s’était rendu sans doute compte de cet aspect qu’il sied de relever ici. Son acharnement contre le pasteur fut signalé aux instances supérieures de la Justice qui le déchargèrent de l’affaire. C’est ainsi que le pasteur s’est retrouvée blanchi par la justice des hommes.

Le Pasteur avait aussi une autre facette ? C’est le Président d’un club de football qui draine une frange importante de la population Kinoise. Son influence sur cette partie de la population avait été mise à l’épreuve par quelques sorties médiatiques l’accusant d’avoir soutenu l’équipe avec les fonds venant de l’ancien président qu’il fustige à présent durant le long règne de celui-ci.

Voila pourquoi, il était important pour lui de commencer son retour en tâtant  le pouls de sa popularité parmi eux en premier. C’est pourquoi, il avait entamé la première visite du Comité National des Supporters de Renaissance Football Club. Ce sont des fidèles parmi les fidèles. S’ils ne l’ont pas lâché, la suite ne peut être que bonne pour lui.  C’est désormais chose faite. Il est rassuré. Les observateurs attentifs attendent de voir si sa campagne contre les «exactions supposées» de l’ancien Président de la République serait embrasée par  la même ardeur du début de sa campagne ? Il a été rassuré par les supporters de son club. Attendons de voir ? Un grand nombre de ces mêmes observateurs se montre dubitatif quand à la fermeté du Pasteur dont il s’est prévalu devant le charme sensuel de la belle veuve qui venait vers lui. Il n’a rien fait ? Nous nous bornerons à leur rappeler que la justice l’a lavé au premier degré.  Si la belle dame se résigne et ne fait appel, il est définitivement lavé. Pour le reste, faisons confiance à la justice.

Laurent Bukasa