Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

UNIKIN : bientôt la fin des travaux de réhabilitation des homes

UNIKIN : bientôt la fin des travaux de réhabilitation des homes

This post has already been read 914 times!

Longtemps dans un état de délabrement très avancé, surtout après les échauffourées survenues au mois de janvier dernier, les différents homes de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) sont sur le point de revêtir leur plus belle robe. Débutés depuis le lundi 7 février dernier, les travaux qui prennent en compte la réhabilitation de tous les quatorze homes de la colline inspirée vont   vers sa fin.

Sur place, une source sure, mais qui a préféré garder l’anonymat, précise que ‘’l’heure est à la finition consistant à la révision de toute la plomberie, la reprise de fissures et le rafraichissement de la peinture sur les murs au niveau des homes 7 et 8. Les homes du plateau de 1 à 6, 10, Vatican et 80 sont presque prêts. Cependant, les homes 20 et 30 demeurent jusque-là intouchés.

Satisfait de l’avancement des travaux, et tout en déplorant la relativité de ceux-ci, un étudiant et ancien du home 8 n’a pas caché ses sentiments.

«Il y a de sentiments de joie. Je suis très content de voir les bâtiments de home être réhabilités. Sur ce, nous tenons à remercier le Président de la République en passant par le Gouvernement », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : «Cependant, il faut considérer que la colline inspirée n’a pas que les homes plateau, moins encore les homes 150 et 80 logeant les filles ; elle a aussi les homes 20 et 30 qui n’ont subi jusque-là aucun changement».

Cet étudiant est revenu sur la révélation faite par le ministre de l’ESU, Thomas Luhaka, sur le processus de relogement des étudiants tout en commençant par ceux de venus de l’Intérieur du pays.

«On nous apprend que le relogement sera bientôt effectif seulement pour les étudiants venus de l’intérieur du pays, alors nous autres de la ville de Kinshasa qui manquons aussi les logements ?», s’est-il interrogé. Ce dernier pense qu’il y a déficit organisationnel, car a-t-il confié, ‘’habitant très loin du site, parfois le transport nous fait défaut, en nous empêchant d’arriver à temps’’.

Christian Musungayi