Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Affaire Patrice Emery Lumumba : ‘’Les autorités belges doivent rendre les reliques de notre Héros National ici au Congo’’ (Dorothée Gizenga)

Affaire Patrice Emery Lumumba : ‘’Les autorités belges doivent rendre les reliques de notre Héros National ici au Congo’’ (Dorothée Gizenga)

This post has already been read 1431 times!

59 ans après son assassinat, les restes du corps du Héros National Patrice Emery Lumumba pourront être rapatriés sur le sol Congolais. Cela fait suite à une lettre adressée au Roi Philippe de Belgique par  Juliana Lumumba à l’occasion de la fête de l’indépendance nationale, le 30 juin, dans laquelle elle demandait les reliques de son Feu Père. La justice belge ayant finalement décidé de les rendre aux membres de sa famille biologique.

Réagissant à chaud, Madame Dorothée Gizenga cadre du Parti Lumumbiste unifié (PALU), encourage cette initiative du rapatriement de la dépouille de celui qui a été un des pionniers de l’indépendance de la République Démocratique du Congo au prix de sa vie et qui, jusqu’à ce jour, n’a pas de sépulcre digne de son rang.

D’après Dorothée Gizenga, au nom de la dignité et du respect pour la Nation Congolaise, l’idéal consisterait à ce que les autorités belges viennent rendre les restes du corps compte tenu des préjudices subis après ces longues années et qu’il ne revient pas aux enfants du défunt de se déplacer pour les récupérer.

Par ailleurs, elle suggère une clarification en ce qui concerne ses contenus avec plus des détails possibles, mais aussi pour plus de transparence, une authentification des éléments des reliques par un test ADN qui prouvera qu’ils reviennent réellement au Feu Patrice Emery Lumumba, aux frais de ceux qui les détiennent. Sur ce, elle demande l’implication des autorités congolaises, de sorte que le processus se fasse d’une façon correcte et à temps, ainsi que de soutenir la famille biologique dans cette démarche afin que le Héros National soit inhumé dignement l’année prochaine car, il le mérite.

Niclette Ngoie