Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Cacophonie au sein des MECRECO : le comité de suivi des membres de la MECREKIN appelle à la vigilance

Cacophonie au sein des MECRECO : le comité de suivi des membres de la MECREKIN appelle à la vigilance

This post has already been read 230 times!

Halte à la cacophonie au sein des Mutuelles d’Epargne et de Crédit du Congo (MECRECO). Oui, le comité de suivi des membres de la MECREKIN, a enfin brisé l’omerta, en rendant public un communiqué signé par son Président, Jean Lando Lurhakumbira, dans lequel il en appelle à la vigilance de tous les membres face à toute confusion et distraction que font circuler certains anciens dirigeants du réseau MECRECO dans les réseaux sociaux, ‘’par les informations selon  lesquelles ils auraient repris leurs anciennes fonctions après avoir été acquittés par la justice’’, lit-on dans ce communiqué dont l’une des copies est parvenue à votre quotidien. En effet, ledit comité de suivi des membres déplore la longueur du temps qui passe depuis la nomination du Comite d’Administration Provisoire par l’Ordre de Service n° 285/16 du 19 octobre 2016 du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, soit quatre longues années déjà, sans résultats probants quant au redressement et à la relance de ces Etablissements. Retrouvez, ci-dessous, l’intégralité du communiqué signé par Jean Lando Lurhakumbira, Président du Comité de suivi  des membres de la MECREKIN.

 

COMMUNIQUE DUCOMITE DE SUIVI DES  MEMBRES DE LA MECREKIN

Faisant suite à l’avis au public du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo lancé le 27 juillet 2020, le comité de suivi des membres  des Mutuelles d’Epargne et de crédit (MECRE) regroupées dans la Centrale Mutuelles d’Epargne et de Crédit du Congo (MECRECO/COOCEC)  relaie, à l’adresse de tous les membres, appel de l’Autorité de régulation et de contrôle.

Cet appel les invite à éviter toute distraction face à la confusion que font circuler certains anciens dirigeants du réseau MECRECO dans les réseaux sociaux, par des informations suivant lesquelles ils auraient repris leurs anciennes fonctions après avoir été acquittés par la Justice. Ils en avaient pourtant été dessaisis formellement par la désignation d’un Administrateur Provisoire des Mutuelles d’épargne et de crédit appartiennent à tous leurs membres respectifs et non à un groupe d’individus qui ne peuvent plus, légalement, revenir dans la gestion de ces Etablissements en raison de leurs responsabilités avérées dans leur mégestion.

Le comité de suivi des membres déplore la longueur du temps qui passe depuis la nomination du Comite d’Administration Provisoire par l’Ordre de Service n° 285/16 du 19 octobre 2016 du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, soit quatre longues années déjà, sans résultats probants quant au redressement et à la relance de ces Etablissements.

Il les invite tous à soutenir les démarches de la Banque centrale du Congo visant à obtenir un financement du programme de la Banque Mondiale à cet effet et à se rendre disponibles en vue de participer activement à toutes les initiatives de sensibilisation de l’opinion publique et d’appui aux Institutions Nationales, en l’occurrence le Président de la République, le Parlement, le Gouvernement, les Cours et Tribunaux, pour l’établissement des conditions favorables au redressement rapide de la MECRECO et des MECRE en difficulté. Ces conditions permettront le rétablissement des membres victimes dans leurs droits d’épargnants et la restitution aux membres de la gestion, mieux contrôlée, de leurs Coopératives d’Epargne et de Crédit.

Tous les espoirs restent permis.

Pour le Comité de suivi des membrés

Jean Lando Lurhakumbira

President