Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Dérapage des invités dans les médias : le CSAC rappelle à l’ordre les animateurs et présentateurs des émissions

Dérapage des invités dans les médias : le CSAC rappelle à l’ordre les animateurs et présentateurs des émissions

This post has already been read 893 times!

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) dit constaté depuis quelques jours que certains acteurs politiques et sociaux se servent abusivement de certains moyens de communication notamment, la radio et la télévision pour distiller dans l’opinion des messages à caractères tribal et haineux. Pour le CSAC, ces déclarations risquent de mettre en péril l’unité et la cohésion nationale.

Dans un communiqué officiel rendu public il y a de cela une semaine, le CSAC qui a dans sa gibecière de prérogatives la mission, entre autres, de veiller à la diffusion de la culture de la paix, de la démocratie, des droits de l’homme et des libertés fondamentales ainsi que des informations favorisant le développement socio-économique, appelle à la responsabilité des animateurs et autres présentateurs des émissions à maîtriser et à rappeler à l’ordre leurs invités en cas de dérapage.

«Soucieux donc de veiller au respect des contenus diffusés dans les médias, le CSAC rappelle que la radio et la télévision sont des outils de communications appelés à favoriser les valeurs démocratiques et l’union des peuples dans un débat d’idée responsable », peut-on lire dans ce communiqué qui porte la signature de Chantal Kanyimbo, Rapporteur du CSAC.

Ceci expliquant, le CSAC prévient que toute personne qui tiendrait dans les médias des discours de haine tribale ou autres, se verrait interdite de passage dans les médias opérant en République Démocratique du Congo par une décision d’embargo.

La Pros.