Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Réformes électorales : Pasteur Jules Kibonge prêt avec ses propositions

Réformes électorales : Pasteur Jules Kibonge prêt avec ses propositions

This post has already been read 465 times!

Dans  l’optique  de consolider l’unité, la paix et promouvoir le développement  de l République démocratique du Congo, le Pasteur Jules Kibonge Kawaya  a tenu une conférence sur les réformes électorales ce samedi 3 octobre 2020 à l’Eglise Mission Aletea située sis l’avenue Movenda –Saïo, dans la commune de Ngiri-Ngiri.

Prenant la parole, le Pasteur Jules Kibonge  a rendu grâce à l’Eternel Dieu qui a accordé  à tout un chacun le souffle de vie et a salué la présence de tous  ceux qui ont eu à rehausser de  leur présence cette conférence qui a tourné autour des réformes électorales, une voie susceptible d’amener la paix, l’unité et de promouvoir un épanouissement des citoyens Congolais. Il a insisté pour démontrer  le bien-fondé de ladite conférence qui a réuni les cadres des différentes couches dont les professeurs d’Universités, des religieux, politiciens, associations, journalistes…

A l’occasion, le pasteur a expliqué ce qu’est la volonté de la constitution, qui est la loi fondamentale du pays, pour dire que  le pouvoir que détient  le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est une émanation du peuple. ‘’Tous, nous devons soutenir ses actions, en vue d’éradiquer l’insécurité, la pauvreté et le tribalisme et préparer les élections transparentes, démocratiques et une passation pacifique du pouvoir en République Démocratique du Congo.

En outre, le pasteur Jules Kibonge a expliqué d’une façon laconique les points    essentiels de la conférence, à savoir : la volonté d’organiser les élections en RDC, les causes de l’insécurités sur tout le territoire national, en commençant par la ville de Kinshasa jusqu’à l’Est du pays où les citoyens congolais sont marginalisés par certains ennemis de la paix qui préfèrent amener l’insécurité en RD Congo dans une vision contraire à l’Etat de  droit  promis par le chef de l’état, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo .

En effet, il a affirmé que les réformes électorales est un signe qui démontre que celui qui détient le pouvoir ne veut pas s’éterniser au pouvoir,  mais il veut plutôt  passer à une démocratisation directe. Pour lui, la coalition FCC-CACH n’est pas une zone de guerre,  car ‘‘nous n’appliquons pas la loi du lion en RD Congo comme les autres politiciens prétendent  s’y baser  pour chercher un positionnement’’. Mais plutôt il faut trouver un moyen  d’oublier le passé pour voir le futur du pays tout en utilisant le slogan du président de la République qui est celui de s’occuper du social (le peuple d’ abord), un slogan d’amour, de fraternité, d’unité et d’une lutte vers le progrès voulu par tous.

Il a sollicité, par ailleurs, que tout le peuple congolais soutienne  les actions du chef de l’Etat, en commençant par Muzito, Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba  et Moïse Katumbi, qui doivent  savoir que demain, l’un d’eux prendra la  direction de la RD Congo. Donc, dans l’état actuel des choses, il faut prêter main forte à Félix Tshisekedi qui détient actuellement le pouvoir  de réaliser en bonne et due forme sa vision car, il est un démocrate  qui n’a pas la volonté de s’éterniser au pouvoir et son objectif est de ne pas exercer son pouvoir de manière  sanguinaire, mais plutôt en se basant sur la voie Divine.

Enfin, Jules Kibonge a promis de déposer son projet de réforme à qui de droit et, il croît fermement que Félix Tshisekedi pourra répondre positivement à ses propositions de réformes afin que le peuple exprime librement ses choix en 2023.

Jackson Mutamba