Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

‘‘Affaire Eliane Bafeno’’ : la justice tranche en faveur du Pasteur Moïse Mbiye

‘‘Affaire Eliane Bafeno’’ : la justice tranche en faveur du Pasteur Moïse Mbiye

This post has already been read 1668 times!

Inscrit sous le numéro RMP 1.439/PG.23/a/KEN/MIL, le dossier judiciaire sur l’affaire du viol qui oppose le pasteur –star Moïse MBIYE et sa ‘‘copine’’ KITOKO BAFENO Eliane est désormais classé.

Dans une lettre signée par le Procureur Général en date du 5 octobre 2020,  le Parquet Général de Kinshasa/Gombe indique que toutes les charges portées par la plaignante, Mme Eliane BAFENO contre le responsable de la communauté Cité Bethel ont été classées sans suite, le 30 septembre dernier, faute des preuves.

D’ailleurs, une copie de cette correspondance a été adressée  officiellement aux avocats de M. Mbiye pour confirmer la décision de la justice congolaise en rapport avec cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encres et salives dans l’opinion publique.

En effet, celui qu’on appelle la réserve de l’Eternel  retrouve désormais la paix grâce à ce verdict final du Parquet qui vient de se prononcer en sa faveur.

Il peut librement chanter la victoire comme il l’avait déjà prédit avant même la sortie de son nouvel album «Triomphe» qui est sur le marché.

Evidemment, il faut écouter une des chansons contenues dans cet opus pour analyser et comprendre la dimension dans laquelle le Pasteur clame avec  véhémence et toute conviction la victoire du célèbre boxeur américain Mohamed Ali lors de son combat du siècle face à George Foreman, en 1974, à l’époque du Zaïre.

Pour certains observateurs, il s’agit juste d’une métaphore illustrative et nostalgique qui rime le contexte actuel. Donc, le leader de Cité Bethel se voit dans la peau d’Ali et la belle Eliane doit être considérée comme  Foreman.

Toutefois, ce sont des analyses qui ont été faites sur le message de ladite chanson. Seul l’auteur de la chanson qui n’est autre que lui-même Moïse Mbiye  peut réellement expliquer et fixer l’opinion publique.

Ce qui est vrai, le jeune pasteur-star est sorti victorieux dans cette affaire qui a failli  ternir non seulement son image de serviteur de Dieu de haut rang, mais surtout aussi celle de l’église corps du Christ.

Que dire alors de la partie demanderesse dont la cliente Mme Eliane Bafeno est déboutée par la justice ? Ira-t-elle en Appel ou va-t-elle cautionner la décision du Parquet ?

Telles sont les questions qui feront l’objet de notre prochaine interview avec l’ex-copine du pasteur Mbiye.

Dossier à suivre?

Jordache Diala