Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Le FCPT derrière Félix Tshisekedi pour le développement de la RDC

Le FCPT derrière Félix Tshisekedi pour le développement de la RDC

This post has already been read 625 times!

Soutenir les actions du Chef de l’Etat pour le développement de la République Démocratique du Congo. Tel est l’ultime mission fondamentale du Front Commun des Patriotes Tshisekedistes, ‘‘FCPT’’.
Cette Association sans but lucratif ne jure que d’accompagner le Président de la République à travers ses actions de solidarité et d’assistance sociale pour le bien-être communautaire.
Le 3 octobre 2020, au cours d’une activité à Kinshasa, le FCPT/ASBL s’est engagé au côté du regroupement politique «Les Progressistes» du 1er Vice-président du Sénat, pour sceller un partenariat solennel qui va permettre aux mouvements de fédérer ensemble leurs énergies autour du Chef de l’Etat.
Constitué des jeunes universitaires et dynamiques, le FCPT/ASBL se range derrière le Président Tshisekedi afin de concrétiser sa vision «le Peuple d’abord» qui consiste à travailler avant tout pour l’amélioration des bonnes conditions sociales de la population congolaise.
«Nous sommes engagés pour soutenir le Chef de l’Etat avec ses valeurs idéologiques de social-démocratie. Le FCPT va l’accompagner afin que son mandat à la tête du pays soit une réussite au profit du peuple congolais …», a déclaré un des responsables de l’Association.
Egalité entre le peuple, justice équitable, accès à la santé pour tous, croissance économique, paix sur tout l’ensemble du territoire national, ainsi que lutte contre la corruption. Ce sont des questions que le FCPT a mis au centre de ses actions pour épauler le Président Fatshi dans sa lourde charge au sommet de l’Etat.
Rappelons que cette organisation de ‘‘Tshisekedistes’’ a déjà réalisé plusieurs actions à impact visible sur terrain à Kinshasa et dans les périphéries de la Capitale.
Dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Covid-19,  le FCPT a organisé une campagne de sensibilisation auprès de la population pour appliquer les mesures barrières et d’hygiène instaurée par les autorités sanitaires.
Grâce aux cotisations de ses membres, l’ASBL a mis à la disposition des kinois et kinoises des matériels des protections notamment : des kits de lavage des mains, désinfectants et des masques afin d’arrêter la propagation de la maladie.
Par ailleurs, il faut retenir que cette manifestation organisée entre «Les Progressistes » et le FCPT a été aussi une occasion importante de faire le point sur la situation de l’heure et définir les axes de priorités.
Parmi les intervenants à ces assises, le professeur Jacques Ebweme Yonza qui a axé son propos autour de «La construction de la puissance nationale globale de la RDC».
A cet effet, quelques suggestions destinées de manière générale à la classe politique congolaise et à la société civile ont été formulées à l’issue de cette rencontre.
Au Président de la République, ils l’ont notamment, invité de s’assumer pleinement en tant que Garant du bon fonctionnement des institutions ; de refuser l’infiltration et l’inaction de l’armée par l’intégration des miliciens dans les rangs de celle-ci ; de laisser la justice organiser des poursuites plutôt que de favoriser le désarmement, la démobilisation et la réinsertion sociale des miliciens qui, de fait est une prime à l’impunité. Et, enfin, de tenir compte de la géopolitique nationale dans ses prochaines nominations afin de résorber les frustrations tribales.
Au FCC qui est un partenaire au pouvoir, de dire clairement à l’opinion nationale et internationale qu’il a désormais levé l’option pour une cohabitation gouvernementale au lieu de continuer à paralyser impunément tous les secteurs de la vie nationale. Mais aussi d’arrêter de considérer le Président de la République comme étant à sa remorque.
A la coalition FCC-CACH, d’éviter d’exhiber les scènes de ‘‘théâtre de chez nous’’ qu’elle ne cesse de faire montre à l’opinion à travers ses diverses querelles intestines.
A la classe politique congolaise, ils demandent d’être la solution et non le problème pour le pays. Et à la société civile, d’être guidée uniquement par l’intérêt national.
Boris Luviya