Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : la rentrée scolaire rime avec la difficulté du transport en commun

Kinshasa : la rentrée scolaire rime avec la difficulté du transport en commun

This post has already been read 524 times!

La rentrée scolaire a eu lieu lundi 12 octobre 2020, sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo, particulièrement dans la ville-province de Kinshasa. Tôt le matin, l’on pouvait apercevoir les bleus et blancs dans les rues de la capitale. Mais, à côté de cette rentrée, la difficulté du transport en commun devient croissante.

Les carrefours de Kinshasa, magasin-Kintambo, triangle cité -verte  pour ne citer que ceux-là étaient inondés de monde. Chacun à l’attente du bus de sa destination. Les conducteurs, eux, ont profité de la situation pour faire ce qu’on appelle « le phénomène demi-terrain ». Quelques clients impatients de leur côté ont dû revoir impérativement leur budget.

Déjà, depuis plusieurs mois, le transport en commun devenait un vrai casse-tête pour ses usagers de la ville de Kinshasa.

En l’absence des bus Transco qui deviennent presque invisibles sur les grandes artères de la capitale, les kinoises et kinois rencontrent autant d’obstacles pour atteindre le centre-ville, ou encore leurs lieux de travail respectifs.

Aujourd’hui, avec la reprise des cours dans les établissements scolaires, les choses semblent s’empirer.

Maneta Mpusu