Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : Ferré Gola traqué par la DGI

Kinshasa : Ferré Gola traqué par la DGI

This post has already been read 1268 times!

Le manque de loi sur la politique culturelle en RD. Congo constitue un grand danger pour la carrière des artistes congolais. Nombreux parmi les créateurs des œuvres de l’esprit sont ignorant de leur droit et devoir vis-à-vis de l’Etat.

Certains pensent même que l’effet de chanter, vénérer et dédicacer certaines autorités dans leurs chansons les permette d’être immunisés ou exonérés  de certaines taxes de l’Etat. Or, nul n’est au-dessus de la loi. Dura lex, sedlex : «la loi est dur mais c’est la loi », dit-on.

Tel est le cas du chanteur Ferré GOLA dit ‘‘Jésus de nuance’’ qui connait des ennuis ce dernier temps avec le service de fisc du pays. Il nous revient que la jeune star est traquée par la Direction Générale d’Impôts (DGI) pour refus de paiement d’impôts sur ses revenus publicitaires qu’il gagne à la société brassicole Bralima S.A, à Kinshasa.

Des sources proches de l’artiste confirment qu’une de ses voitures de marque Toyota Jeep 4×4  a été mis sous scellés, le jeudi 15 octobre 2020 par l’équipe des receveurs de la DGI. Malheureusement, ‘‘Jésus de nuance’’ n’a pas obtempéré à la décision des agents de l’Etat. Le chanteur s’est permis de déchirer l’acte officiel  de scellage avant de le jeter à l’entrée de sa  résidence privée au quartier Bon vent, dans la commune de Lingwala.

Il a manifesté ce comportement illégal devant les agents de l’ordre (Police) et de la DGI dont un huissier fiscal médusé a été contraint d’aller accuser Ferré Gola au ParquetQui a tort ou qui a raison ? Pourquoi l’artiste a-t-il réagi de la sorte ?

Affaire à suivre !

Jordache Diala