Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Palu : Dorothée Gizenga à la quête d’une réconciliation

Palu : Dorothée Gizenga à la quête d’une réconciliation

This post has already been read 670 times!

C’est sur fond de fortes polémiques que se tiendra finalement le Congrès au sein du Parti Lumumbiste Unifié (Palu), à la fin de ce mois d’octobre, l’unique cadre reconnu pour désigner le tout nouveau Secrétaire général en remplacement de Lugi Gizenga, Secrétaire général a.i décédé le 1er juin 2020 à Kinshasa. Un Congrès résultant des efforts et d’une lutte acharnée menée par la Commission préparatoire du Congrès, structure mise en place Feu Lugi, «B17» selon sa carte de membre, et dirigée actuellement par Dorothée Gizenga.

A en croire la Présidente de cette Commission, une crise visible sévit au parti suite à la « chasse au trône», la conquête du pouvoir. Par conséquent, il y a eu lieu de constater un leadership égaré et une violation des principes et valeurs du parti. D’où, poursuit la Fille aînée de Feu Patriarche Antoine Gizenga, la tenue du Congrès permettra de restructurer le parti, en vertu des statuts le régissant, et d’instaurer à sa tête un leadership exemplaire fondé sur l’idéologie Lumumbiste, telle que prônée et implantée par Antoine Gizenga.

Confiance entre le Sommet et la base

A ce grand évènement, Dorothée Gizenga estime la participation à 500 membres du parti, incluant ceux du Bureau politique, les représentants du parti à l’étranger, la délégation des Secrétaires provinciaux ainsi que les militants du Palu. Une innovation qui tient à démocratiser le parti, 56 ans après sa création et les décisions ne pouvant pas seulement être prises par le Sommet.

Déliant sa langue, Dorothée Gizenga se dit déterminée à rebâtir la confiance entre le Sommet et la base du parti, pratiquement divisés sur des points fâcheux. D’ailleurs, rajoute-t-elle, cette problématique est inscrite à l’ordre du jour au Congrès.

La Pros.