Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Prévention contre la drépanocytose : «Informer et éduquer la population reste le seul moyen de prévenir la maladie» (Dr Thierry Abery)

Prévention contre la drépanocytose : «Informer et éduquer la population reste le seul moyen de prévenir la maladie» (Dr Thierry Abery)

This post has already been read 875 times!

Dans le souci de sensibiliser et d’éveiller la communauté congolaise sur la prévention de la drépanocytose, l’ONG Drepacœur a organisée une conférence, le vendredi  30 octobre 2020, sous le thème : « Brisons la chaine de l’ignorance et du silence sur la drépanocytose ».

C’est devant une assemblée composée de corps médicaux, jeunes non avertis et de drépanocytaires que le Dr Thierry Abery a donné l’historique, les causes, les signes cliniques, et l’antidote de la drépanocytose. Pour lui, le meilleur traitement contre l’anémie falciforme est la prévention primaire.

«La drépanocytose est un problème de santé public, il faut une forte sensibilisation. Informer et éduquer reste le seul moyen de prévention. Il faut que chaque personne puisse avoir le minimum de connaissance sur son statut  d’électrophorèse de l’hémoglobine pour qu’en cas de combinaison avec un autre partenaire cela ne puisse pas engendrer ce cas (…) », a-t-il exhorté.

De l’avis du docteur, en RDC, des milliers d’enfants naissent chaque jour et 75 pourcents de ces enfants anémiques meurent avant d’avoir atteint l’âge de 5 ans et ce, à cause de l’ignorance des parents.

Saisissant la balle au bond, il a exhorté les jeunes à prendre conscience et à développer la culture de se dépister pour connaitre leurs états sérologiques.

En marge de cette activité, le Dr Madeleine, ambassadrice de Drepacœur en RDC, a rappelé à l’assemblée que la drépanocytose n’est pas une fatalité. Et, qu’il faudrait traiter avec considération des personnes atteintes de cette anomalie.

Ischuô Lulendo