Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

L’ISIC clôture en beauté par la collation des grades

L’ISIC clôture en beauté par la collation des grades

This post has already been read 692 times!

Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement, dit-on. L’Institut supérieur d’informatique Chaminade (I.S.I.C) a clôturé en beauté l’année académique 2019 – 2020. Une cérémonie de collation des grades académiques a été, ainsi, organisée, le samedi 7 novembre 2020, dans cette école supérieure catholique.  C’est sous la férule du Président du Conseil d’Administre, M. Denis Shama-Shanga  que les candidats lauréats ont été décorés aux grades des licenciés et gradués, selon leurs filières respectives par le Directeur Général de l’Institut supérieur d’Informatique Chaminade, docteur Blaise Mosengo. En effet, ils sont sortis de cette institution pétris des connaissances en administration réseaux et télécommunications ; et conception des systèmes d’information pour les licenciés ;  et en informatique de gestion ; et réseaux et technique de maintenance, pour les gradués. Cela conformément au procès-verbal du jury chargé de procéder aux examens de la première session. «Ces candidats ont la jouissance de tous les droits attachés au grade académique obtenu conformément à l’ordonnance-loi précitée. Félicitations !», a précisé le professeur Blaise Mosengo.

En effet, il y a lieu de souligner que cet institut situé dans la commune de Mont-Ngafula, sur l’avenue Kikwit 1 n°1, quartier Mazamba (arrêt Habitat ou Liyolo), a respecté les prescriptions de l’Ordonnance-loi n°81/026/027/028 du 03 octobre 1981, tel que modifiée et complétée à ce jour, relative à la collation des grades académiques dans les universités et instituts supérieurs. C’est la raison pour laquelle, pendant ce temps, les inscriptions se poursuivent à l’I.S.I.C.

La reconnaissances des Lauréats

Emportés par la joie d’avoir achevé cette longue marche académique, les lauréats ont, après des hommages rendus aux autorités du pays et aux membres du comité de direction pour leur bonne gouvernance, profité de l’occasion pour saluer particulièrement «le sens de leadership situationnel» du Directeur général de cette alma mater, le Révérend-frère Docteur Blaise Mosengo.

«Monsieur le directeur, nous avons la carence des mots pour vous témoigner notre sentiment de gratitude pour toutes les innovations concrètes apportées à notre chère institution en seulement un an», se sont-ils adressés, par la bouche de leur porte-parole Mathieu Khenda Otumba, lauréat licencié en administration réseaux et télécommunications, à leur DG, tout en félicitant le secrétaire général académique de l’I.S.I.C, le révérend-frère Denis Kitenga.

Convaincus d’avoir acquis une formation de qualité, ces lauréats ont rassuré qu’ils ne souffriront d’aucun complexe d’infériorité devant le monde. Car, martèlent-ils, la formation intégrale qu’ils ont reçu témoigne non seulement les connaissances théoriques et pratiques, mais aussi, de leur rigueur, sens critique, respect de l’éthique et déontologie professionnelle, savoir-faire et savoir-être. Cela, parce que durant ses dix ans d’existence, l’I.S.I.C a su se démarquer en se plaçant parmi les meilleures institutions supérieures et universitaires en matière d’informatique.

L’I.S.I.C se doit d’avoir son application web

Avant d’aller fêter avec leurs familles, ces lauréats ont également adressé au comité de gestion de l’I.S.I.C quelques suggestions pouvant contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement au sein de leur institut. Premièrement, d’imposer la marque de fabrique de l’I.S.I.C à tous les enseignants venant des autres institutions de la place.

« L’I.S.I.C est une institution pas comme les autres. Il a sa vision et sa façon particulière d’être et de faire. Cette différence se doit donc d’être pérennisée, car elle constitue un élément séducteur de nouveaux étudiants et nous avons une réputation à protéger», estiment-ils.

Ils suggèrent ensuite au comité de gestion de doter le laboratoire informatique de l’I.S.I.C des ordinateurs neufs « afin de permettre aux étudiants de mieux concilier la théorie à la pratique » ; de renforcer la bibliothèque de plusieurs nouveaux manuels d’informatique ; de doter l’institution d’une application web « pour la publication des résultats et activités académiques afin de permettre aux étudiants de consulter les informations à temps plein via leurs téléphones mobiles partout où ils se trouveront » ; et de s’abonner auprès d’un fournisseur d’accès internet pouvant offrir la connexion aux étudiants, «cela, dans le souci de favoriser la recherche».

Une référence en formation de qualité en informatique

En RDC, l’Institut supérieur d’informatique Chaminade (I.S.I.C) offre une éducation holistique basée sur le standard international, dans la formation des ingénieurs en technologies de l’information. Il a vocation de doter le pays des vrais leaders et chefs d’entreprises dans le domaine des sciences de l’information et de la communication. C’est la première école supérieure marianiste en Afrique.

Depuis 10 ans aujourd’hui, l’I.S.I.C donne une formation de qualité en gestion informatique ainsi qu’en réseaux et techniques de maintenance. Donc, il organise actuellement deux sections au niveau du cycle de graduat : informatique de gestion ; et réseaux et technique de maintenance. Et deux autres sections pour le cycle de licence : administration réseaux et télécommunications ; et conception des systèmes d’information.

L’I.S.I.C compte ainsi deux salles d’ordinateurs bien équipées et un cybercafé avec une connexion internet illimitée afin de permettre à ses étudiants de faire usage de la bibliothèque numérique. Mais aussi des auditoires bien aérés accueillant les étudiants du cycle de graduat de 8 heures à 15 heures 30, et ceux de la licence de 16 à 20 heures.

La particularité de l’I.S.I.C est que les syllabus, les travaux pratiques ainsi que les papiers d’interrogation sont gratuits, ainsi que l’accès aux salles d’ordinateurs. Grâce à la bienveillance de son actuel directeur général, le professeur Blaise Mosengo, cette institution catholique d’enseignement supérieur œuvre également dans le renforcement des partenariats avec d’autres écoles marianistes de France, avec des universités marianistes des Etats-Unis d’Amérique, et avec la Délégation catholique pour la coopération.

Jules Ntambwe