Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

FSRDC : AVIS A MANIFESTATION INTERET

FSRDC : AVIS A MANIFESTATION INTERET

This post has already been read 756 times!

FONDS SOCIAL DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Projet de Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix II

AVIS A MANIFESTATION INTERET

ENREGISTREMENT ET SELECTION DES CANDIDATS AU POSTE CONSULTANT SPECIALISTE EN VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE

N° avis                                                      AMI/ 06  /FSRDC/STEP II/11/20

Pays                                                           République Démocratique du Congo

Source de financement                       Banque Mondiale (IDA 665-ZR/D6420-ZR),

Date de publication                             11 Novembre 2020

Date de clôture                                     25 Novembre 2020

 

  1. CONTEXTE

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (DRC) a obtenu un financement de la Banque mondiale (BM) à hauteur de USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix (« STEP »). Le Ministère des Finances, autorité de tutelle du projet, a signé un Accord Subsidiaire avec le Fonds Social de la RDC (FSRDC) pour l’exécution du Projet.

Ce projet de protection sociale a pour objectif d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays. Le Projet STEP 2 comprend cinq composantes : trois composantes techniques, une composante de gestion, et une composante d’intervention d’urgence. Les composantes techniques comprennent, entre autres, la construction et réhabilitation d’infrastructures communautaires, un large programme de filets sociaux, et un appui à la structuration du secteur social. Le programme de filets sociaux en particulier peut contribuer à créer ou exacerber les risques de violences basées sur le genre (VBG), y compris l’exploitation et abus sexuel (EAS) et le harcèlement sexuel (HS), pendant la mise en œuvre du programme, tels que le risque de rapports sexuels transactionnels à cause de l’augmentation de revenu dans les communautés ciblées, le risque d’EAS ou de HS où les femmes et les filles doivent traverser les chantiers de travaux et par conséquent sont exposées aux VBG dans des zones humanitaires où l’accès aux services est souvent réduit, et le risque élevé des violences entre partenaires intimes ou violences au foyer à cause d’une augmentation du revenu des femmes bénéficiaires. Cinq provinces seront initialement bénéficiaires du projet : Kasaï Central, Ituri, Nord Kivu, Sud Kivu, Nord Ubangi.

A ce titre, le FSRDC recrute un(e) Spécialiste en Violences Basées sur le Genre (SVBG) pour intégrer l’équipe dédiée à la mise en œuvre du Projet STEP 2.

Les détails sur le Projet et sur le FSRDC peuvent être obtenus sur les liens suivants :

https://projects.worldbank.org/en/projects-operations/project-detail/P171821

https://www.fondsocial.cd/

  1. Défis
  • La mise en œuvre du Projet requiert un suivi rapproché des activités dans 1 000 communautés dans plusieurs provinces, soit une multitude de sites à gérer en même temps et un très grand nombre de bénéficiaires, estimés à 2.5 millions.
  • Un grand nombre de bénéficiaires directs sont des réfugiés et leurs communautés d’accueil, localisés dans des zones éloignées difficile d’accès et affectées par la fragilité, la violence, et des conflits récurrents.
  • Le Projet comprend une très large composante de transferts sociaux, notamment des transferts monétaires inconditionnels (TMI) d’une part et d’autre part des transferts monétaires conditionnés au travail (« cash-for-work/THIMO »), dans un contexte dans lequel le secteur de protection sociale est peu structuré (absence de registre social, etc.).
  • Le Projet requiert un mécanisme de gestion des plaintes (MGP) robuste pour en assurer la redevabilité et la sauvegarde des bénéficiaires.
  • Le Projet nécessite un déploiement rapide et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en trois ans et demi.

III.       OBJECTIF DE LA MANIFESTATION D’INTERET

L’objectif de cet appel à manifestation d’intérêt est d’identifier des personnes répondant aux profils exigés pour occuper le poste du SPECIALISTE EN VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE « SVBG » au sein de l’équipe du Projet sous la gestion du FSRDC.  Ce Consultant aura comme mission de garantir la prise en compte effective des questions liées aux VBG, y compris l’EAS et le HS, dans la mise en œuvre de toutes les activités du projet STEP 2, conformément aux normes et bonnes pratiques en matière de lutte contre les VBG.

  1. QUALIFICATIONS ET APTITUDES

Les qualifications et aptitudes indispensables pour cette mission sont les suivantes :

  • Être titulaire d’un diplôme d’étude supérieur (BAC+5) ou une Maitrise (Master II) en médecine humaine, en sciences sociales, en droit ou toute autre discipline similaire ;
  • Avoir une expertise technique avérée et expérience professionnelle globale d’au moins 8 ans ;
  • Avoir au moins 5 ans d’expérience dans la supervision des activités de prévention et lutte contre les VBG, la conduite des campagnes de sensibilisation sur les droits des femmes, l’égalité de sexe, les VBG, et/ou la santé de la reproduction ;
  • Avoir une bonne connaissance des principes directeurs et éthiques qui gouvernent le travail et la prise en charge avec les survivant(e)s de VBG et des bonnes pratiques dans la mise en œuvre des activités de prévention et lutte contre les VBG ;
  • Avoir une bonne connaissance de la législation nationale et internationale en matière de VBG;
  • Disposer d’une bonne expérience des méthodes de collecte et d’analyse des données sur les VBG ;
  • Avoir des capacités dans l’analyse situationnelle des problématiques liées aux VBG;
  • Maîtrise de l’outil informatique, notamment les logiciels de base (Word, Excel) et d’autres logiciels courants (Power Point, etc.) ;
  • Posséder une très bonne maîtrise du français, à l’écrit comme à l’oral, et une bonne capacité de rédaction des rapports.

Les qualifications et aptitudes suivantes sont un atout :

  • L’expérience en matière de prévention et de réponse à l’EAS/HS en particulier ;
  • Avoir une bonne capacité d’analyse, de rédaction et de synthèse ;
  • Avoir un esprit d’initiative et une rigueur dans le traitement des dossiers ;
  • Avoir une aptitude à travailler en équipe, sous pression et avec différents groupes d’acteurs.
  • Avoir des notions sur la mise en œuvre d’un mécanisme de gestion des plaintes ;
  • Avoir des bonnes connaissances des politiques de sauvegarde environnementale et sociale de la Banque mondiale ;
  • Posséder une maîtrise des langues locales (Swahili, Lingala et Tshiluba).

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Ce profil et autres attributions pour ce poste sont contenus dans les termes de références y relatifs et disponibles sur le site web du Fonds social de la RDC (www.fondsocial.cd).

  1. LIEU ET CONDITION DE TRAVAIL 

Le/la SVBG travaillera à Kinshasa, au siège du FSRDC, où sont aménagés des bureaux pour l’équipe du Projet. Le Projet mettra à la disposition du/de la SVBG les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission. En cas de déplacement, le/la SVBG travaillera dans les bureaux provinciaux du FSRDC, équipés d’internet.

  1. METHODE DE RECRUTEMENT

Le/la SVBG sera recruté(e) sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission. Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) présélection des candidat(e)s sur la base des qualifications et aptitudes indispensables ; (ii) comparaison des dossiers de candidature, (iii) entretien individuel des trois meilleur(e)s candidat(e)s de la liste restreinte, et (iv) avis de non-objection de la Banque mondiale sur le/la candidat(e) retenu(e).

Chaque candidat(e) devra fournir, les documents ci-après en français :

1 – Un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF), comprenant deux références que le FSRDC peut contacter par email.

2 – Une lettre de motivation (2 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le/la candidat(e) face aux défis de la mise en œuvre du Projet et (d) la disponibilité immédiate du/de la candidat(e).

Les certificats et diplômes ne doivent pas être joints au dossier de candidature. Les preuves du niveau d’instruction et de l’expérience seront exigées des candidat(e)s présélectionné(e)s après leur entretien.

A envoyer avant le 25 Novembre 2020 à minuit (heure de Kinshasa), aux deux adresses email suivantes : fondsocialrdc@fondsocial.cd et fondsocialrdc@yahoo.fr avec en objet le titre du poste et le nom du/de la candidat(e) (STEP 2 – Spécialiste en Violences Basées sur le Genre – Prénom Nom) et les deux pièces jointes.

Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet automatique de la candidature.