Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : CREEIJ opte pour la promotion des artistes engagés

Kinshasa : CREEIJ opte pour la promotion des artistes engagés

This post has already been read 287 times!

Accompagner, promouvoir et renforcer la capacité des artistes engagés ainsi que leurs œuvres artistiques en République Démocratique du Congo est l’objectif de l’atelier  d’échange initié par le Cadre de récupération, d’encadrement pour l’épanouissement intégral des jeunes (CREEIJ)  qui est une association sans but lucratif dirigée par Pascaline Zamuda. 

Basée à Kinshasa, cette structure de droit congolais organise un grand atelier d’échange à l’attention des jeunes artistes évoluant dans la Capitale, du 19 au 20 novembre 2020, à la Maison de Laïcité, sur 10ème Rue au quartier résidentielle, dans la commune de Limete.

Selon les informations à notre possession, cette rencontre intervient dans le souci et surtout dans le but de renforcer la participation des  artistes engagés sur les différentes questions d’utilité  nationale.  Ainsi, CREEIJ invite les professionnels et les amateurs des arts à prendre part à ces deux journées d’échange qui s’articulent sur la bonne gouvernance, l’engagement citoyen et les droits humains.

L’idéal consiste à accompagner, promouvoir et faciliter la connexion et le réseautage des jeunes artistes engagés pour le développement du pays.

Cette activité est  soutenue par le Centre national de coopération au développement, « CNCD- 11.11.11 » qui œuvre pour la paix et le respect des droits fondamentaux dans les Etats. Le combat contre les inégalités et l’injustice constituent le cheval de bataille de cette ONG internationale.

Signalons que le CREEIJ est une organisation non gouvernementale qui a son siège à Kinshasa. Créé depuis 2011, cette ASBL coordonnée par Mme Pascaline Zamuda développe des projets de formation des jeunes désœuvrés sur toute l’étendue de la République. A vocation activiste, cette structure travaille non seulement pour sensibiliser, mais, aussi pour améliorer, par l’éducation, la situation des jeunes.

Jordache Diala