Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

FCC/Sud-Kivu : les députés provinciaux invitent le Président Félix Tshisekedi à « garantir la stabilité des institutions »

FCC/Sud-Kivu : les députés provinciaux invitent le Président Félix Tshisekedi à « garantir la stabilité des institutions »

This post has already been read 1009 times!

Les députés provinciaux du Sud-Kivu membres du Front Commun pour le Congo (FCC) réunis le mardi 17 novembre 2020, ayant passé en revue  la situation politique et sécuritaire de l’heure, s’en remettent au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, Garant du bon fonctionnement des Institutions de la République, pour des solutions idoines.

Dans leur discours, ces députés provinciaux membres du Front Commun pour le Congo, qui disent constater des multiples violations de la Constitution, demandent au Président de la République de respecter et de faire respecter la Constitution conformément à son discours tenu lors de la prestation de serment de janvier 2019.

Ayant aussi fustigé l’instrumentalisation de l’appareil judiciaire, ces élus du Sud-Kivu pour le compte du FCC appellent le chef de l’Etat à veiller et assurer l’indépendance de la justice, car dit-on, ‘’une bonne justice élève la Nation’’.

Etant des représentants du peuple dans des institutions de la République et fustigeant ce qu’ils considèrent de ‘’déstabilisation des institutions nationales et provinciales légalement établies’’, ces députés provinciaux invitent le Président Félix Tshisekedi à ‘’garantir la stabilité des institutions nationales et provinciales’’ gage de la paix, du développement. Mais aussi, de libérer régulièrement et à temps la rétrocession due aux provinces et aux ETD pour permettre leur bon fonctionnement.

A en croire ces députés membres du FCC, jusqu’à ce jour ? les provinces et les ETD totalisent 15 mois d’impaiement, tandis que les Assemblées provinciales ont déjà dix mois d’arriérées plus 6 mois de frais d’installations.

S’agissant cependant de la situation sécuritaire qui demeure préoccupant à l’Est de la RDC, ce caucus de députés provinciaux du Sud-Kivu demande au Chef de l’Etat de respecter son engagement en rétablissant la paix à l’Est de la République démocratique du Congo notamment, en installant le Quartier Général des FARDC dans la ville Beni et sa présence physique régulière sur terrain pour le suivi.

Toutefois, outre ce tableau sombre peint par ces derniers, les députés provinciaux du Sud-Kivu membres du FCC disent réitérés leur réel et indéfectible soutien à la stabilité de toutes les Institutions de la République.

La Pros.