Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

SOCODA : Nyoka Longo expose les difficultés des artistes à Félix Tshisekedi

SOCODA : Nyoka Longo expose les difficultés des artistes à Félix Tshisekedi

This post has already been read 1084 times!

Depuis son arrivée à la tête du Conseil d’administration de la Société congolaise  es Droits d’auteur et droits Voisins (SOCODA- COOP CA), Jossart Nyoka Longo ne ménage aucun effort pour le bien-être des artistes (sociétaires) en République Démocratique du Congo.  Malgré les difficultés, il se bat bec et ongles pour défendre leurs intérêts. Le Président intérimaire du Conseil d’Administration de la SOCODA est déterminé d’apporter une nouvelle dynamique à travers des réformes pour une gestion efficiente des droits d’auteur. 

Evidemment, Nyoka Longo a une bonne vision et des stratégies efficaces pour le progrès technique et social de la Société. Mais, cela ne peut se concrétiser qu’avec l’appui du gouvernement qui permettra à la SOCODA d’accomplir avec dextérité sa mission fondamentale.

Le PCA a.i  a expliqué cette situation au Chef de l’Etat au cours de leur rencontre, le 6 novembre 2020, au Palais de la nation dans le cadre des consultations présidentielles.

Comme on peut les apercevoir aux côté de FATSHI sur cette image d’illustration : Nyoka Longo,  Blaise Bula, Reddy Amisi, Maîka Munan, Paul Balenza, Evoloko Joker, Jean Goubald, Mbilia Bel, Bill Clinton, Karmapa, Charlie Kadima,  Bozi Boziana ainsi que Michel Agu, DG de la Socoda ont répondu présent à l’appel du  Président de la République et ont valablement représenté la corporation musicale du pays.

Au-delà de son message politique qui constitue la raison des consultations, Félix Tshisekedi et les musiciens  ont parlé de la crise socio-économique et sanitaire causée par la Covid-19. Cette pandémie  est venue encore empirer  la situation dans la musique congolaise qui était déjà rongée par plusieurs maux, empêchant les musiciens d’exprimer  correctement leur talent sur scène et  de promouvoir leurs œuvres.

Au nom de tous les artistes, Nyoka Longo qui a conduit la délégation, en a profité pour soumettre quelques désidératas de la SOCODA qui est confrontée à plusieurs problèmes surtout en tant que jeune entreprise.

Soucieux de son développement, il a sollicité l’indulgence du Président de la République d’instruire le Gouvernement d’appuyer la SOCODA qui est l’unique société de gestion collective des droits des artistes en RDC.

Ce qui est vrai, sous d’autres cieux, les organisations en charge de la gestion et protection de droits d’auteur évoluent très  bien grâce au soutien de leurs Etats.  Elles génèrent des chiffres colossaux qui sont évalués en termes de millions au profit des créateurs des œuvres d’esprit.  Alors, pourquoi ne pas aussi engager la même politique au Congo-Kinshasa qui a une potentialité  incomparable avec ses génies créatifs dans différentes disciplines artistiques ?

Par ailleurs, Ya N’yosh a saisi l’occasion pour évoquer le dossier de la redevance sur la copie privée dont la gestion échappe depuis 1986 au contrôle de sa Société au détriment des créateurs des œuvres d’esprit.

Toutes ces revendications ont constitué un mémorandum adressé et remis au Chef de l’Etat par cette délégation dans lequel les artistes musiciens ont présenté les difficultés qu’ils rencontrent dans le secteur de la culture en général.

Il s’agit de la multiplicité des taxes, du manque du statut social de l’artiste…

Qui veut distraire Nyoka Longo ?

Il faut noter que depuis sa prise de fonction, Nyoka Longo est  confronté à des difficultés énormes qui ne le permettent pas de satisfaire totalement les sociétaires.

Cette situation est provoquée par l’ex- PCA de la SOCODA qui ne cesse d’emmerder l’actuel Conseil d’administration à cause des dossiers non fondés en justice dans le but de le distraire. Or, Nyoka Longo a des  idées innovantes pour redynamiser la coopérative afin que les artistes congolais se retrouvent et jouissent des fruits de leurs œuvres.

En parfaite harmonie avec le DG Agu Michel, ils travaillent ensemble pour l’expansion de la société dont l’avenir est très prometteur.

Même ses collègues témoignent que Nyoka Longo a des idées innovantes pour redynamiser la coopérative afin que les artistes congolais se retrouvent et jouissent des fruits de leurs œuvres.

Jordache Diala