Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Consultations : le Centre propose un tête-à-tête F. Tshisekedi -J. Kabila !

Consultations : le Centre propose un tête-à-tête F. Tshisekedi -J. Kabila !

This post has already been read 1303 times!

*Dans la droite ligne de sa communication du 19 novembre dernier rendu public le samedi 21 du même mois, «Le Centre» de Germain Kambinga Katomba, cette fois-ci par la voix du Président de la jeunesse de ce regroupement politique, Dr Rodrigue Muamba, est revenu à la charge au cours d’une interview que ce dernier a exclusivement accordé à la rédaction du journal La Prospérité ce mercredi 25 novembre 2020, pour insister sur l’importance du dialogue entre le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, et son partenaire de la coalition au pouvoir, Joseph Kabila Kabange, Autorité du Front Commun pour le Congo. Question d’aplanir les divergences qui persistent au sein de la coalition FCC-CACH. De l’avis de ce jeune médecin, le souhait est que ce tête-à-tête salutaire entre les deux hautes personnalités et Autorités Morales de cette coalition au pouvoir intervienne avant l’annonce de grandes décisions du Chef de l’Etat, après trois semaines de consultations de toutes les couches de la population au Palais de la Nation qui devaient normalement aboutir à la création d’une Union Sacrée pour la Nation.

Ayant ciblé le nœud gordien de toutes ces divergences émanant, apparemment, de l’extrémisme de certains lieutenants de deux camps, FCC et CACH, le président de la jeunesse Centriste, conscient de l’état fragile de la jeune démocratie RD Congolaise par rapport aux vieilles démocraties, pense que la voie du dialogue, un dialogue permanent, reste la voie la mieux indiquée pour remédier à cette crise multiforme qui prend en otage le pays. «Il n’y en a pas d’autre», lâche-t-il.

Dans ses propos, Rodrigue Muamba reste plus que jamais convaincu que le dialogue est le seul cadre pouvant permettre d’aplanir toutes les divergences. Et que par conséquent, si c’est dans l’accord fondant l’actuelle coalition au pouvoir que se loge le diable, il serait alors possible pendant ce dialogue de revenir sur les questions qui fâchent dans le fameux accord.

«Jamais la force ne sera une solution à la crise, elle sera par contre une source d’aggravation de cette crise», a prévenu le président de la jeunesse centriste.

Pas d’Union sacrée sans le FCC

C’est ce mercredi 25 novembre 2020 que le Président de la République a mis fin aux consultations qu’il a ouvertes le 2 novembre dernier au Palais de la nation. Du coup, la population est dans l’attente de conclusions qui seront annoncées par le Chef de l’Etat et de grandes décisions qui sortiront desdites consultations, comme il l’avait promis lors de son historique discours de 6 minutes au mois d’octobre dernier.

A cet effet, Le Centre, dans sa casquette de mouvement qui prône le consensus, pense que l’on ne pourrait parler d’Union sacrée pour la République sans pour autant associer le Front Commun pour le Congo (FCC), coalition majoritaire au parlement et dans la plupart des institutions de la République.

Tenez ! Ce dialogue direct entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila trouve son fondement du fait que le Sénateur à vie est détenteur de l’essentiel du pouvoir Législatif et même pour ce qui concerne les Entités Territoriales Décentralisées (ETD). Bref, Joseph Kabila avec son FCC représentent une frange importante de la population, du fait que c’est celle-ci qui a donné mandat à ces élus du Front Commun pour le Congo au sein du Parlement, a rappelé le président de la jeunesse centriste.

Encore que, le Chef de l’Etat dans son discours  avait précisé, considérant que ces consultations seraient une voie de sortie à l’actuelle crise, qu’aucun cas de figure ne sera exclu. De ce fait, Le Centre pense qu’il serait inconcevable de tenir en dehors de la solution à la crise le Président de la République honoraire, Joseph Kabila. Pour ce mouvement préconisant l’idéologie et la philosophie centriste, Joseph Kabila devait être parmi les personnes privilégiées qu’il faille consulter.

Appel à la responsabilité de tout un chacun

«Le peuple n’est pas dans la crise politique, le peuple ne cherche pas qui va gagner entre Kabila et Tshisekedi. Le peuple a besoin de paix, de pain, et il a besoin de travailler. Voilà ce que le peuple attend », a laissé entendre Dr Rodrigue Muamba à l’intention de Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, et du Sénateur à vie Joseph Kabila.

Pour clore ses propos, le président de la jeunesse du Regroupement politique Le Centre rappelle que la responsabilité dans ça est d’abord celle du Chef de l’Etat en tant que garant du bon fonctionnement des Institutions, celui pour qui le peuple a voté enfin de répondre à ses désidératas. Mais aussi à l’Autorité Morale du FCC, Joseph Kabila, parce qu’étant à la tête d’une force politique qui détient l’essentiel du pouvoir législatif, il a aussi la responsabilité de répondre aux besoins de cette population. ‘’La sagesse veut qu’ils se retrouvent tête-à-tête pour discuter aussi de l’avenir de la jeunesse de la République démocratique du Congo, dans son ensemble’’, a-t-il conclu.

La Pros.