Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : le GPI préconise la création d’une Constituante pour une nouvelle Constitution

RDC : le GPI  préconise la création d’une Constituante pour une nouvelle Constitution

This post has already been read 901 times!

Le Groupe des Partis Indépendants (GPI), Regroupement Politique Tshisekediste, a été reçu, le mardi 24 Novembre 2020 dernier au Palais de la Nation, par le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans le cadre des consultations présidentielles.

Au cours de cette audience publique, le Coordonnateur National du GPI, M.  Crispin Kabasele Tshimanga Babanya Kabudi, Président National de l’Union des Démocrates Socialistes (UDS), a remis un mémo préparé à cet effet, lequel mémo fait état de l’échec de la Coalition FCC-CACH, formule quelques recommandations et se termine par une conclusion très pathétique.

Dans ledit document, le Groupe des Partis Indépendants rappelle que la création de la Coalition FCC-CACH a été mal accueillie par le Peuple Congolais. Cette union contre nature s’est révélée comme un véritable frein à la matérialisation du programme présidentiel. Le Front Commun pour le Congo (FCC) a systématiquement torpillé toutes les initiatives présidentielles en faveur de notre peuple, a publiquement œuvré pour l’échec du mandat du Président Tshisekedi Tshilombo à la tête du pays, et a cessé d’être un partenaire loyal et fiable.

Le GPI a formulé quelques recommandations. Comme l’ensemble de notre peuple, le Groupe des Partis Indépendants (GPI) a encouragé le Président de la République à concrétiser son projet de l’Union Sacrée de la Nation en vue de fédérer toutes les forces politiques et sociales qui se sont alignées derrière lui. Le GPI a aussi insisté pour la désignation d’un informateur chargé d’identifier la vraie majorité parlementaire conformément à notre Constitution, a suggéré la restructuration et la réorganisation de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ainsi que la création de sa propre plateforme politique.

Face aux nombreuses lacunes et insuffisances constatées dans la Constitution actuellement en vigueur, cette Constitution d’emprunt, le GPI a plaidé pour l’institution d’une Constituante chargée d’élaborer la Constitution de la Quatrième République, laquelle Constitution devra être une vraie photographie de la société congolaise actuelle.

Le GPI a également invité le Président de la République à ne pas reculer et à poursuivre imperturbablement son combat pour la mise en œuvre de l’Union Sacrée de la Nation étant donné que toute reculade sera désavouée par notre peuple et considérée, en conséquence, comme une capitulation.

Pour ce faire, le GPI lui prie de prendre des décisions appropriées allant dans le sens de l’intérêt du Peuple Congolais.

Fait à Kinshasa, le 25 Novembre 2020

Pour le Groupe des Partis Indépendants,

La porte-parole,

Marie-Dagobert Mambuna Mbenga