Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Lumumba : Dorothée Gizenga retrace la vie d’un nationaliste avéré

Lumumba : Dorothée Gizenga retrace la vie d’un nationaliste avéré

This post has already been read 472 times!

Mercredi 2 décembre 2020 à l’Hôtel Venus dans la commune de la Gombe, la «Fondation Patrice Emery Lumumba» a célébré  le 60ème anniversaire de l’arrestation du Héros National qui l’a conduit jusqu’à la mort. La commémoration a rappelé aux citoyens congolais les obstacles que Patrice Emery Lumumba a rencontrés lors de son combat. En gros, c’était une  journée mémorielle  qui a permis à plusieurs intervenants, entre autres, Adolphe Muzito, Michel Kitoko, Martin Fayulu Madidi et Dorothée Gizenga de présenter leurs mots de circonstance devant les compatriotes congolais soucieux de la lutte d’intérêt public que Lumumba avait menée de son vivant. Tous les intervenants n’ont révélé qu’un seul message qui était  au centre de tous les points de vue, à savoir : ‘’la paix, le patriotisme  et l’unité nationale pour  l’émergence de notre pays’’.

Prenant la Parole, Madame Dorothée Gizenga a montré ce que doit être la devise d’un bon lumumbiste : «c’est celle d’avoir un Congo fort et prospère, dont les citoyens ont un esprit de patriotisme et de nationalisme ».

Ensuite, elle a évoqué la problématique de la qualité d’un bon lumumbiste qui, selon elle, se fonde sur trois principes et valeurs dont Patrice Emery Lumumba se servait pour matérialiser son combat, entre autres, ‘’la consolidation de  l’unité nationale ; le panafricanisme et  le patriotisme’’.

Pour clore, cette dame de fer du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) a affirmé qu’un vrai lumumbiste doit mettre au-devant ‘’l’amour de la patrie’’ comme l’avait Patrice Emery Lumumba, mais aussi, avoir un sentiment qui consiste dans l’exaltation de l’idée nationale, doctrine politique basée sur ce sentiment qui l’avait poussé à dire que ‘’ni le traitement dégradant, ni des tortures ne peuvent jamais corrompre sa conscience et le pousser à abandonner son combat’’. « Il préférait mourir tête haute, car la foi ne peut être ébranlée et il est resté constant et ferme », a laissé entendre Dorothée Gizenga.

Pour la petite histoire

Patrice Lumumba est né le 2 juillet 1925 à Onalua dans l’ancien Congo belge, et mort le 17 janvier 1961 près d’Elisabethville au Katanga ;  Homme d’Etat   congolais, il fut  premier Premier ministre de la République Démocratique du Congo,  de juin à décembre1960.  Il a été assassiné le 17 janvier 1961 au Katanga à cause de son discours incendiaire à  l’endroit du colonisateur Belge.

60 ans après l’assassinat de Patrice Emery Lumumba, la fondation lumumbiste se souvient de la lutte noble menée par le héros national, dans le souci de faire acquérir  à son peuple la souveraineté internationale et conserver  une place à part en tant que puissant symbolique de la  volonté de l’émancipation des  peuples anciennement  sous la domination coloniale.

En dépit de l’objectif principal qu’avaient les Colons Belges qui était de  l’éliminer, Patrice Emery Lumumba était un homme qui prévoyait ; il avait eu l’occasion de bien préparer ses discours. C’est dans ceux-ci  que plusieurs personnalités puisent comme leur bibliographie et s’en servent pour célébrer sa mémoire.

Jackson Mutamba