Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : Félix Tshisekedi à la recherche d’un nouveau gouvernement !

RDC : Félix Tshisekedi à la recherche d’un nouveau gouvernement !

This post has already been read 2584 times!

*Après cette étape, une fois la majorité absolue des Députés identifiée, il mettra sur pied un nouveau gouvernement qui conduira le pays, suivant sa propre vision,  durant le reste du quinquennat,   pour rencontrer les aspirations des congolais. Mais, à défaut d’obtenir cette nouvelle majorité absolue,  Félix Tshisekedi,    fort de ce que les raisons de dissolution sont réunies en ce qu’il existe effectivement une crise persistante qui est   cristallisée notamment,  par le refus du Parlement de soutenir certaines initiatives du Gouvernement, comme ce fut le cas lors de la prestation de serment des membres de la Cour Constitutionnelle, userait  de ses prérogatives constitutionnelles, pour en tirer toutes les conséquences logiques. Et, même-là,  avant d’y arriver, il reviendrait encore  vers le peuple souverain, pour rechercher cette nouvelle majorité-là. Comment et par  quels mécanismes ? Là-dessus, le Président de la République n’y a placé aucun mot. Les analystes notent, toutefois, qu’il serait question, pour lui, d’exploiter,  le moment venu,  la  piste  du référendum ou, alors, celle des élections anticipées. Mais, hélas ! Heureusement qu’il n’en est pas encore là. Car,  son message de dimanche 6 décembre 2020   a  tout l’air d’un sévère  avertissement à l’égard de ses alliés d’hier, d’aujourd’hui et, même, de demain.   Il présage, au fait, l’avènement des réformes profondes  aux allures  d’un tsunami politique dont les  effets auraient  une incidence réelle et  directe  sur la physionomie ou la configuration  actuelle de l’arsenal institutionnel en RD. Congo.

*‘’Ce moment historique nous impose de prendre nos responsabilités, en vue d’instaurer un Etat de droit et de démocratie, conformément à la mission que vous m’avez confiée, et dont je mesure la grandeur. C’est pourquoi, j’ai décidé de faire porter le grand projet de refondation du pays par l’ensemble des forces vives politiques et sociales que compte notre pays, au sein d’une Union Sacrée de la Nation.  Par Union Sacrée, j’entends une nouvelle conception de la gouvernance basée sur les résultats dans l’intérêt supérieur de la Nation. Il s’agit d’adhérer aux principes, valeurs et cadre programmatique dont je viens de fixer ici les grandes lignes. Ainsi,  pour rendre effectives et concrétiser les réformes envisagées, la majorité parlementaire actuelle s’étant effritée, une nouvelle majorité est nécessaire. En conséquence, j’ai décidé de nommer un INFORMATEUR, conformément aux dispositions de l’article 78, alinéa 2, de la Constitution. Il sera chargé d’identifier une nouvelle coalition réunissant la majorité absolue des membres au sein de l’Assemblée Nationale.   C’est avec cette nouvelle coalition que le Gouvernement qui sera mis en place au plus vite, conduira son action durant le reste du quinquennat, suivant Ma vision, dans le but de répondre aux aspirations du peuple.  Au cas contraire, fort de ce que les raisons de dissolution sont réunies en ce qu’il existe effectivement une crise persistante, cristallisée notamment,  par le refus du parlement de soutenir certaines initiatives du Gouvernement, comme ce fut le cas lors de la prestation de serment des membres de la Cour Constitutionnelle, j’userai des prérogatives constitutionnelles qui me sont reconnues, pour revenir vers vous, peuple souverain, et vous demander cette majorité’’. Tels sont les propos qui résument l’essentiel du Discours   de Félix Tshisekedi  consacrant ainsi la fin des consultations et le début d’une nouvelle ère en RD. Congo.

 

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE