Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

«Université» : Koffi Olomidé révèle une nouvelle dimension de Cindy-le-cœur !

«Université» : Koffi Olomidé révèle une nouvelle dimension de Cindy-le-cœur !

This post has already been read 1825 times!

«Université» est le titre phare de la nouvelle chanson écrite par Koffi Olomidé et interprétée par la chanteuse Cyndi-le-cœur dit la Reine des stars. Ce single est déjà disponible depuis le 18 décembre 2020 en version vidéo et audio sur toutes les plateformes de streaming. 

Caractérisé par sabelle voix extraordinaire, le single de Cyndi-le-cœur affronte sur le marché d’autres albums lancés  par d’autres stars congolaises notamment, «Tokoss II» de Fally Ipupa, « Mi-ange » de Watanabe Héritier, « Préambule » de Miel de son. Donc, le terrain n’est pas perméable pour la protégée de Koffi Olomidé. A moins que le patron de Quartier Latin qui en est le producteur puisse mettre un grand pactole pour assurer correctement un marketing efficace à cette nouvelle mélopée.

Au cas contraire, «Université»  risque d’être étouffée  vu le matraquage  médiatique engagé surtout par Watanabe et Dicap la Merveille qui sont très déterminés dans la promotion de leurs nouveautés.

Sur le plan artistique, il faut reconnaître que l’œuvre porte la signature du Roi du Tcha-tcho. Donc, il s’agit là d’un point important à ne pas négliger lorsque Koffi  s’illustre en auteur d’une chanson. Surtout que ce dernier est très fort en matière de mélodies.

«Ce chef-d’œuvre est une bibliothèque. Que sa mélodie illumine votre  journée et vous accompagne. Université est une chanson humaine, qui vient du cœur. Vraiment soyez nombreux à être heureux  en l’écoutant et à le partager», a commenté Koffi Olomidé.

Une munie enquête sur les réseaux  renseigne que ce nouveau playing est aussi bien accueilli par les mélomanes.  Trois jours après son lancement, la vidéo de la chanson « Université » a  déjà totalisé plus de 100.000 vues sur  You tube.  La qualité de l’image, le beau paysage ainsi que le scénario  du clip est aussi très appréciable sur le  plan visuel, costume, photo et décor.  Donc : clip réussi !

Ce qui est sûr, Cindy, baptisée ‘‘Honorable’’, promet un avenir meilleur grâce surtout  à sa voix angélique et douce, qui s’adapte à toutes sortes de musiques du monde.

Signalons que « Université » est  le deuxième single consacré à Cyndi-le-cœur depuis son arrivée dans le groupe  Quartier Latin de Koffi. Cette aubade musicale  intervient après « 666 » qui est passé inaperçu, en dépit du battage tout autour agrémenté de panneaux publicitaires comme l’on n’avait jamais vu à Kinshasa.

Ancienne musicienne chrétienne, peu connue aux côtés du chantre Kool Matopé, Cyndi de son vrai nom Candy Nkuku rejoint Koffi Olomidé en 2007 et voit sa popularité grimpée dès le premier album «Bord Ezanga Kombo» auquel elle participe magistralement.

Sa voix douce et pleine de charme fait sa personne, son style capillaire aussi.

Cindy possède tout sauf…

Nonobstant sa qualité artistique, les observateurs déplorent seulement sa carrière qui n’est pas en mode liberté. Evidemment, Koffi Olomidé a mis Cyndi-le-cœur dans les meilleures conditions sur le plan social.  Voitures, garde-robe…  Elle a pratiquement tout pour elle. Celle qu’on appelle affectueusement  «Honorable» est la chanteuse la plus luxueuse et aisée de sa génération dans la musique congolaise. Mais peu importe l’opulence, tous ses mouvements sont contrôlés et limités, à tel point que la chanteuse a des visites limitées, même au niveau de sa famille.

Contrairement à Koffi,  Tabu Ley avait bien manager Mbilia Bel en lui donnant non seulement des opportunités, mais surtout elle avait bien évolué comme un véritable poisson dans l’eau. Ce qui a permis à la chanteuse d’être propulsée et devenir une de célébrité légendaire de la musique féminine dans la rumba congolaise.

En écoutant  « Beyanga », « la beauté d’une femme » ou encore d’autres  chansons anthologiques composées par Rochereau pour Mbilia Bel, les observateurs avertis de la scène musicale congolaise se posent aussi la question : pourquoi Koffi Olomidé ne parvenait toujours pas à hisser Cindy-le-cœur à la dimension d’une véritable Reine des stars, comme il prétend l’être ?

Jordache Diala