Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

L’Université de Kinshasa sacrifiée !

L’Université de Kinshasa sacrifiée !

This post has already been read 2457 times!

Parmi les mesures prises par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi et le Gouvernement Ilunkamba dans le souci de lutter contre la covid-19, figure également le report de la rentrée de la nouvelle année académique qui, officiellement, devrait commencer le 15 décembre dernier.

Cependant, l’Université de Kinshasa, depuis le début de l’année, ne cesse d’accumuler le retard. Déjà, les cours avaient été suspendus en début de l’année 2020 suite aux incidents malheureux qui ont eu lieu dans le campus de cette colline inspirée occasionnés par la hausse des frais académiques contestés par les étudiants, ce qui a, d’ailleurs, amené à leur déguerpissement des homes.

Après cela, c’était le tour des professeurs membres de l’APUKIN d’aller en grève pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail et tant d’autres préoccupations auprès du Gouvernement. Et quelques jours plus tard, le Chef de l’Etat avait décrété l’état d’urgence sanitaire suspendant, dans la foulée des mesures y afférentes, toutes les activités académiques. Ceci a une fois de plus contribué au malheur de la colline inspirée de Mont Amba.

Actuellement, le constat est que, presque toutes les facultés sont en retard par rapport au nouveau calendrier académique réaménagé. Certaines sont encore à l’année académique 2018-2019 et d’autres en cours de l’année académique 2019-2020 où les cours se poursuivent pendant que l’année académique en question venait d’être officiellement clôturée.

Visiblement, un avenir sombre plane sur cette cette Alma mater. Le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Thomas Luhaka avait affirmé, lors de son passage sur Top Congo que l’UNIKIN est un cas particulier.

Parmi peu de facultés qui semblent être en ordre, il y a la faculté des Lettres et Sciences Humaines dont la délibération de la première session est intervenue le samedi 19 décembre 2020.

Horace Tshimbawu