Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Informateur : les FPAU déposent bientôt un cahier des charges

Informateur : les FPAU déposent bientôt un cahier des charges

This post has already been read 883 times!

Qu’attendent les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS (FPAU), de l’informateur, l’Honorable Modeste Bahati Lukwebo ? Dégager une majorité pouvant permettre la matérialisation de la vision du Chef de l’Etat pour le bien-être de la population. C’est ce qui ressort d’une réunion stratégique qui a réuni tous les Présidents des Partis politiques, regroupements politiques et personnalités à leur nouveau siège de l’avenue de l’Enseignement dans la commune de Kasa-Vubu.

Nommé informateur par le Chef de l’Etat avec une mission principale d’identifier une nouvelle majorité parlementaire à l’Assemblée nationale en vue de la nomination d’un nouveau gouvernement, les FPAU félicitent le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour le choix porté sur l’Honorable Bahati Lukwebo. Elles soutiennent avec force l’Union Sacrée de la Nation. Pour matérialiser cette vision, les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS transmettent bientôt un cahier des charges qui retrace leur vision et le dossier complet de ses membres à l’Assemblée Nationale. Une commission a été instituée pour élaborer cet important document qui reprend également un ensemble des stratégies pouvant permettre la réussite de l’Union Sacrée de la Nation initiée par le Président de la République, Félix –Antoine Tshisekedi Tshilombo et, aussi, d’inscrire leur partenariat à cette salutaire plateforme : Union sacrée de la Nation.

Il sied de noter que le Président de la République a nommé, le 31 décembre 2020, l’Honorable Sénateur Modeste Bahati Lukwebo, informateur en vue d’identifier une coalition majoritaire au sein de l’Assemblée nationale. C’est consécutivement à la fin de l’accord politique de coalition entre le Cap pour le Changement (CACH) et le Front Commun pour le Congo (FCC). Modeste Bahati dispose de 30 jours pour faire son travail et rendre compte au Président de la République.

La Pros.